Sud-Kivu: Plusieurs organisations de la société alertent sur l’enclavement de la ville d’Uvira

La société civile du Sud-kivu en collaboration avec d’autres organisations alertent les autorités nationales que provinciales sur l’état actuel de la ville d’Uvira et ces environs. Ces structures l’ont fait savoir au cours d’un point de presse tenu ce lundi 06 septembre 2021 au Bureau de Coordination de la Société Civile.

A cette occasion, ces dernières ont indiqué que la ville d’uvira se trouve maintenant en proie d’une menace imminente d’un enclavement sérieux dû essentiellement aux différents phénomènes naturels,environnementaux et infrastructurels.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Sur le plan environnemental, il y a lieu de constater ici, que le lac Tanganyika qui constitue une frontiére naturelle avec le Burundi et la Tanzanie, impose à cette agglomération d’Uvira un train de vie qui l’expose à des maladies hydriques dues naturellement aux montées permanentes des eaux”, notent ces orgnisations de la société civile du Sud-Kivu dans leur déclaration que jambordc.info a éxploité.

A elles, d’ajouter que le fait que plusieurs habitants qui vivent au bord du lac sont englouties et rendent une partie non négligeable de la population sinistrée et qui reste même sans abri sous l’oeil impuissant des autorités.

Les mêmes structures citoyennes indiquent que sur le plan des infrastructures, la ville d’Uvira traverse actuellement une période assez critique de son histoire et que toutes ses infrastructures routières sont dans un état de délabrement très avancé avec un impact négatif sur toute la population frontalière.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Cette ville est desservie par la route nationale n°5, route actuellement impraticable surtout dans l’escarpement de Ngomo, les ponts de Sange, Kiliba ainsi que Runingu qui sont longtemps coupés suite au délabrement très avancé. Il s’avère impérieux que la ville d’Uvira soit désenclaver au plutôt possible et que le gouvernement central déclare la ville d’Uvira comme une ville sinistrée et que des mesures urgentes soient prises pour pallier à cette situation infrastructurelle”, ont-elles renchérit.

La société civile et ces organisations sollicitent personnellement l’implication du chef de l’Etat, le président de la république démocratique du Congo dans le désenclavement de la ville d’Uvira qui constitue une de grande ville de la province du Sud-Kivu.

Natasha Balegamire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.