Kabare : la NDSCI et les mouvements citoyens manifestent ce vendredi contre la cimenterie de Katana

La Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI), noyau de Kabare en collaboration avec les mouvements citoyens et les Conseils locaux de la jeunesse des groupements d’Irhambi Katana, Bugorhe et Luhihi, organisent une marche pacifique ce vendredi 26 avril, à Katana en province du Sud-Kivu.

Innocent Muhiganya président de cette structure au niveau de Kabare a confirmé cette nouvelle à la rédaction centrale de JamboFm le mercredi 24 avril en cours d’un entretien nous accordé.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon lui, les acteurs sociaux vont manifester leur mécontentement et s’opposer à la destruction méchante du tronçon routier Katana-Cimenki par les camions poids-lourds de la cimenterie de Katana à travers cette marche.

Il regrette de constater qu’en dépit de plusieurs interpellations adressées au directeur de cette société aucune solution n’a été trouvé.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« C’est depuis l’année 2022, que nous avons interpellé le directeur de cette cimenterie de Katana, pour lui reprocher par rapport à la destruction méchante de la route Katana cimenterie. Nous lui avons invité à plusieurs reprises pour lui montrer les méfaits et le niveau de destruction de cette route causée par les camions poids lourds qui amènent les matières premières à cette cimenterie. Mais il a pris le courage de nous donner des faux rendez-vous, » a écrit Innocent Muhiganya.

A en croire notre source, cette marche partira de Katana centre en passant par Kaliba, Fomulac, Kakondo et Chutera à la cimenterie où un mémorandum sera lu et déposé auprès du responsable de cette entreprise.

Gabriel ACIRUSHOKOLIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.