Sud-Kivu : Les parents appelés à entretenir des jardins potagers pour une bonne santé alimentaire de leurs enfants

Sud-Kivu : Les parents appelés à entretenir des jardins potagers pour une bonne santé alimentaire de leurs enfants

Plusieurs enfants continuent à souffrir de la malnutrition dans la ville de Bukavu comme dans la province du Sud-Kivu pendant que l’humanité ne cesse de célébrer la journée dédiée à l’alimentation.

La rédaction de jambordc.info a contacté un nutritionniste ce lundi 17 octobre pour en savoir plus sur cette thématique.

Inscription ISJC

A en croire le nutritionniste Christian Mujambere, la situation des enfants reste inquiétante en République Democratique du Congo(RDC) où plus de huit cent trente mille(830.000) bébés de moins de 5 ans souffrent de la malnutrition.

Pour pallier à ce problème, notre source recommande aux parents de prendre en main l’alimentation de leurs tout-petits.

Mujambere les appelle ainsi à investir dans l’agriculture en entretenant des jardins potagers dans leurs domiciles pour assurer la bonne santé alimentaire de leurs dépendants.

“Pour ce qui est de la nutrition des enfants, nous devons suivre ce qu’ils mangent et boivent depuis la conception jusqu’à 23 mois. A partir de 6 mois, nous introduisons les aliments des compléments qui sont repartis en aliments riches en énergie, des protéines végétales, des aliments de protection qui sont les fruits et des aliments d’origine animale. Pour les jardins à la maison, les ménages devaient les détenir surtout pour produire les fruits et les légumes qui sont riches en sel minéral et qui peut protéger les enfants contre nombreuses carences nutritionnelles.”, Explique-t-il.

Il sied de noter que d’après des experts, on est en sécurité alimentaire lorsque tous les êtres humains ont à tout moment une possibilité physique, sociale et économique de se procurer une nourriture suffisante.

Pour rappel, l’humanité célèbre l’alimentation le 16 octobre de chaque année.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.