Sud-Kivu : après plus de 20 ans, les casques bleus du contingent chinois quittent le pays

Après plus de 20 ans de service en RDC, les Casques bleus du contingent chinois de la MONUSCO quittent le pays ce mardi 9 avril.

Leur départ marque une étape importante dans le désengagement de la MONUSCO de la RDC, initié début janvier 2024.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Depuis 2003, le contingent chinois a contribué à renforcer les infrastructures de la province du Sud-Kivu, grâce à une série de projets, dont l’achèvement de plus de 580 projets d’ingénierie, la réparation de 1 800 kilomètres de routes, la réhabilitation de plus de 80 ponts et la construction de 20 héliports, affirme la radio Okapi.

A suivre….

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.