RDC: report du processus de dépôt des candidatures à l’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale

Le bureau provisoire de l’Assemblée nationale annonce le report à une date ultérieur du dépôt des candidatures à l’élection des membres du bureau définitif.

Dans un communiqué signé par le secrétaire rapporteur et rendu public mardi 30 avril, le bureau provisoire justifie ce report par l’absence de la capitale de plusieurs députés nationaux.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Certains parmi ces députés s’étaient rendus lundi 29 avril en provinces, pour prendre part aux élections des sénateurs et gouverneurs, scrutins auxquels plusieurs de ces élus étaient candidats.

Ces derniers se trouvent encore à l’intérieur du pays, ajoute le communiqué.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour plusieurs députés tant de la majorité que de l’opposition, ce report n’a aucun fondement légal.

Le report décidé par le bureau d’âge relève de manœuvres politiciennes qui pénalisent la marche des institutions du pays, dénonce le député Guy Mafuta, membre de l’Union sacrée de la nation:

« L’acte de dépôt de candidature est un acte personnel ; ce sont des actes qui ne devraient nullement engager l’institution Assemblée nationale. Apparemment ce sont des combines politiques. Et là, nous disons non, il faut quand-même se rendre compte que le pays est agressé ».

D’après le président de l’opposition parlementaire Christian Mwando, la présence des députés aux élections des gouverneurs et des sénateurs n’est pas une raison fondée pour reporter le dépôt des candidatures.

Pour lui, cette opération concerne les députés qui veulent rester à l’hémicycle.

La reporter sans fixer une nouvelle date, c’est, selon Christian Mwando, faire perdre encore deux à trois semaines à l’Assemblée nationale.

Le président du groupe parlementaire Ensemble pour la Nation en appelle à l’implication personnelle du chef de l’état afin d’interpeler le président du bureau provisoire sur cette question.

Christian Mwando recommande enfin au bureau d’âge de finaliser l’installation du bureau définitif de l’Assemblée nationale, dans le respect du calendrier publié samedi 27 avril dernier.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.