Sud-Kivu: 154 organisations de la société civile et mouvements citoyens pour la paix réitèrent leur soutien à Tommy Tambwe (Déclaration)

La Dynamique des organisations de la société civile et mouvements citoyens pour la paix au Sud-Kivu réitère son soutien à la sécurité et la paix à travers le Programme DDRC-S ainsi qu’à son coordonnateur national Monsieur Tommy Tambwe recemment nommé par le chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi. Ces structures citoyennes l’ont fait savoir à travers une déclaration commune adressée au président de la République que jambordc.info a exploité ce lundi 18 octobre 2021.

Dans cette déclaration, cents cinquante quatre (154) organisations de la société civile et mouvements citoyens appellent le chef de l’Etat à ne pas attirer son attention à une lettre ouverte voilée sous forme de mise au point de quelques organisations de la société civile du Sud-Kivu signée en date du 28 septembre 2021, laquelle, teintée selon elles de mensonges et signée par un groupe de personnes que ces structures citoyennes qualifient des personnes avec une motivation ethno-tribaliste camouflés dans les organisations de la société civile.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Au regard de l’ampleur de l’insécurité marquée par des assassinats, des massacres, des enlèvements, des incendies des villages, des tortures, des trafics d’organes humains,… les poûlations victimes s’impatientent déjà de la mise en oeuvre effective du Programme DDRC-S depuis la nomination de son coordonnateur national qui jouit pleinement du soutien de la confiance des organisations de la société sur toute l’étendue de la province du Sud-Kivu et de partout ailleurs à travers plusioeurs messages et déclarations après la publication de l’ordonnance le nommant”, Lit-on dans cette déclaration commune de ces différentes organisations de la société civile et mouvements citoyens pour la paix au Sud-Kivu adressée au chef de l’Etat congolais.

Tout en fustigeant et décourageant ce qu’ils qualifient d’une méthode de certains compatriotes au Sud-Kivu qui délibérément cherchent à faire humilier le pays et son président par les déclarations malveillantes devant l’opinion nationale et internationale, les signataires de ladite déclaration commune pensent que ce n’est pas la nomination de Tommy Tambwe au poste de coordonnateur national de P-DDC-S qui pose problème dans le chef des contestataires, mais au contraire ces derniers constitués selon eux en trois blocs unis avaient leurs trois candidats à ce poste.

” Il convient de décourager cette attitude fratricide et conflictogène tendant à déshumaniser les autres organisations et composantes de la société civile, dotées chacune de la personnalité juridique par les pouvoirs publics congolais et dont la contribution au développement social du pays est sans conteste, qui n’ont pasx accepté de s’aligner dans la logique” ote-toi de là que je m’y mette, toi qui n’es pas de ma coline” soutenue par les signataires de la mise au point du 28 septembre 2021″, poursuit la Dynamique des organisations et mouvements citoyens pour la paix au Sud-Kivu.

Cette dernière estime pense en outre, que la mise en oeuvre d’un mécanisme de justice transitionnnelle, de paix, vérité et réconciliation pouvant aboutir à la cohésion nationale est un impératif d’une inclusion. Elle estime qu’il est urgent que la sécurité soit rétablie à l’Est de la République Démocratique du Congo.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.