Nord-Kivu : les déplacés internes vivants à Goma, ne voteront pas le 20 décembre (CENI)

Les déplacés des territoires de Rutshuru et de Masisi au Nord-Kivu, qui se sont fait enrôler dans des centres d’inscriptions autour de Goma ne participeront pas aux élections du 20 décembre 2023.

Kambale Ngayiremawa chargé des questions juridiques et contentieux électoraux au secrétariat exécutif provincial de la CENI au Nord-Kivu, l’a affirmé ce mardi 12 décembre devant la presse.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Lors de l’enrôlement, la CENI avait ouvert, en faveur des déplacés de Rutshuru et de Masisi des centres d’inscription. Il se peut qu’on n’ait pas terminé l’enrôlement. Les nombres d’électeurs n’ont pas permis à ce que la CENI reçoive les candidatures. On a une partie d’électeurs pour Rutshuru et une toute petite partie pour Masisi, mais on n’a pas de candidats. Ce qui fait qu’on ne peut pas organiser les élections sans candidats, parce qu’on va voter pour choisir des candidats ».

Ces déplacés sont nombreux et espèrent voter après être enrôlés.

La CENI a également précisé qu’il est possible d’ouvrir des centres de vote dans les écoles que ces déplacés occupent.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Comme les déplacés occupent des écoles, il est possible que dans ces écoles qu’il y ait des bureaux de vote. Mais les électeurs de Rutshuru ne sont pas concernés. Ils n’ont pas de candidats. Donc, si on ouvre des bureaux de vote dans ces écoles, ils seront des bureaux de vote de Nyiragongo et non de Rutshuru », a précisé Kambale Ngayiremawa.

Ce dernier a en outre précisé que ces déplacés ne pourront même pas voter par dérogation pour le président de la République car le législateur n’a pas prévu déplacés sur la liste des personnes autorisées à voter par dérogation.

Il sied de signaler que les élections ne seront pas organisées dans le territoire de Masisi et de Rutshuru, le 20 décembre prochain suite à la situation sécuritaire critique causée par les rebelles du M23 appuyé par le pouvoir de Kigali dans ces entités du Nord-Kivu.

Rédaction

Un commentaire sur « Nord-Kivu : les déplacés internes vivants à Goma, ne voteront pas le 20 décembre (CENI) »

  1. Notre gouvernement ne se soucis plus des gens c pour quoi je suis d’accord avec la décision prise par la population Gomatracienne.on ne peut jamais voter en guerre; nous voulons la paix dans notre pays précisément au nord-kivu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.