Bukavu : les victimes de l’escroquerie de la Coopec IMARA continuent à réclamer le remboursement d’un montant de plus de 12 millions de dollars détourné

Pour la septième fois, les victimes de l’escroquerie des épargnes de l’ancienne Coopérative d’épargne et de crédit Imara ont été de nouveau en sit-in devant le bâtiment de la Banque Centrale du Congo, (BCC) succursale de Bukavu ce mardi 12 décembre.

Ces manifestants réclament un montant évalué à 12. 500.000 de dollars américains, détourné par cette maison de microfinance en 2010.

Inscription ISJC

Pendant cette action citoyenne, les victimes ont de plus appelé le gouvernement congolais, ainsi qu’au gouverneur de la BCC de s’investir dans ce dossier afin qu’ils retrouvent leur droit.

“C’est inacceptable, c’est seulement en RDC où tu peux te réveiller et on te dit ton argent que tu as épargné n’est plus. Cela fait plus de dix ans, nous avons saisi les instances du pays pour ça. Nous demandons au gouvernement congolais et la BCC de nous remettre dans nos droits. nous sommes mobilisé jusqu’à ce qu’on trouve notre droit,” s’est exprimé John Muhimuzi, coordonnateur de la LICOSKI et l’un des victimes.

Dans un mémorandum que ces victimes ont adressé au gouverneur de la Banque Centrale du Congo, mardi 31 octobre passé à l’occasion de la célébration de la journée internationale de l’Epargne, ces victimes demandaient au responsable de la BCC, garante de l’épargne de rembourser leur argent escroqué.

Pendant leurs actions citoyennes, ces victimes ne cessent de citer plusieurs conséquences auxquelles elles font face ce dernier temps suite à l’escroquerie de leurs épargnes.

Gabriel ACIRHUSHOKOLIRE

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.