Les Prélats catholiques reçus par le président Joseph Kabila

Les Prélats catholiques reçus par le président Joseph Kabila

La rencontre de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a finalement eu lieu avec le Président de la république Joseph Kabila, ce lundi 20 février à Kinshasa.

Le Secrétaire général de la CENCO, l’Abbé Donatien Nshole, a indiqué que le président « a insisté sur l’urgence  et son engagement à organiser les élections«.

Inscription ISJC

« Le président Kabila a dit attendre que la nomination du président du Conseil des sages du Rassemblement se fasse de manière consensuelle, mais aussi qu’il était toujours dans l’attente de trois noms de candidats Premier ministre », a rassuré l’Abbé Donatien dans une interview accordée à Politico.cd

Cette rencontre intervient un jour après l’appel du Cardinal Laurent Monsengwo invitant les hommes politiques à faire preuve de sagesse et d’esprit démocratique afin d’appliquer urgemment les accords de la Saint Sylvestre pour décanter la crise qui risque de mettre en péril la tenue des élections cette année.

« Nous invitons instamment les uns et les autres à faire preuve de sagesse, de retenue, d’esprit démocratique pour résoudre la question relative à la désignation du Premier ministre et aux autres questions connexes, en vue de décanter la crise qui ne fait que durer et risque de mettre en péril la tenue des élections prévues à la fin de cette année selon les accords de la Saint Sylvestre dont le peuple congolais attend urgemment l’application» a dit l’Archevêque de Kinshasa dans un message ce dimanche 19 février 2017.

Tout en réitérant son soutien à la CENCO qui joue le rôle de médiateur entre les hommes politiques congolais, le Cardinal estime que la mise en place des institutions destinées à gérer le pays améliorerait les conditions de vie du peuple congolais.

« En communion avec la CENCO, nous soutenons sa démarche et tous ses efforts pour l’avènement d’un Etat de droit afin que les institutions destinées à gérer le pays soient mises en place, pour améliorer les conditions de vie du peuple congolais, dont la misère ne fait que s’accentuer, et garantir les libertés fondamentales et la dignité humaine», a-t-il souligné.

Il condamne fermement les attaques contre l’Eglise catholique qui vise à compromettre sa mission de paix, faisant ainsi allusion au grand-séminaire de Malole à Kananga et à la paroisse Saint Dominique de Kinshasa qui ont été les cibles des inciviques ce week-end.

 

Jean-Marie Mulume

 

 

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.