Kalehe: Le chef du village Cifunzi toujours entre les mains des ravisseurs, la société civile fait des propositions pour sa libération

Kalehe: Le chef du village Cifunzi toujours entre les mains des ravisseurs, la société civile fait des propositions pour sa libération

Renforcer l’effectif des forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans le village Cifunzi, du groupement de Kalonge en territoire de Kalehe au sud-kivu, est l’une des recommandations de la société civile du milieu pour éviter les cas notamment d’enlèvements. Révélation du président du cadre de concertation de la société civile à kalehe Delphin BIRIMBI contacté par un reporter de Jambordc.info ce mercredi 11 Mai 2022.

C’était en réaction au cas de kidnapping du chef du village Cifunzi la soirée du lundi 9 mai 2022, toujours entre les mains de ses ravisseurs apparentés aux éléments du groupe armé Raiya Mutomboki du Seigneur Lance-MUTEYA.

Inscription ISJC

C’est en fait depuis maintenant 2 jours que le chef ad-intérim du village Cifunzi, Shamavu Namukondo est détenu par ces hors la loi.

500.000 francs congolais équivalent à 250 (deux cent cinquante) dollars américains sont exigés par les kidnappeurs pour libérer ce père de 7 enfants.

Delphin BIRIMBI affirme qu’on compte un sous effectif des éléments des FARDC dans par exemple le sous village Kashesha l’une des bases réputée des éléments de Raiya MUTOMBOKI. L’augmenter serait une méthode voulue de combattre les déviations que sèment cette équipe dans cette zone.

Au delà de cela, ce représentant de cette structure citoyenne suggère que le programme DDRCS soit élargi dans cette partie de la province du Sud-Kivu pour que les habitants bénéficient de ses actions. Sachant que le DDRCS est un nouveau programme du gouvernement congolais de Démobilisation, Désarmement, Relèvement Communautaire et Stabilisation.

Pour lui, des tels projets aideraient à décourager les porteurs d’armes qui ne cessent de commettre désolation (braquage, vol, kidnapping et autres) à l’endroit de la population.

Delphin BIRIMBI plaide donc pour l’implication active et urgente de toutes les autorités à tous les niveaux pour la libération de leur chef et surtout à mettre définitivement fin à l’activisme des groupes armés dans leur entité.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.