Sud-Kivu: La société civile de Kalehe alerte sur la dégradation avancée de la RN3 sur l’axe Bukavu-Kisangani

Sud-Kivu: La société civile de Kalehe alerte sur la dégradation avancée de la RN3 sur l’axe Bukavu-Kisangani

Le Cadre de Concertation Territoriale de la Société Civile de Kalehe (CCTSC) alerte sur le délabrement très avancé de la Route Nationale Numéro trois (RN3) sur l’axe Bukavu- Kisangani. Une situation qui est à base des cas d’insécurité dans cette partie de la province du Sud Kivu.

Cette structure citoyenne renseigne que le territoire de Kalehe sera bientôt enclavé suite à la dégradation des routes nationales dont la RN3 où l’impraticabilité du tronçon Miti-Hombo est la source des cas de kidnapping, viol, pillage, tueries et autres sorte d’insécurité dont la population de cette entité est victime.

Inscription ISJC

Le Président du Cadre de Concertation Territoriale de la Société Civile de Kalehe, Delphin Birimbi indique que le cas le plus récent est celui du mercredi 09 mai 2022 où dans la soirée cinq (5) motards et leurs clients ont été braqués et dépouillés de leurs biens par les coupeurs de route à l’endroit dit chez gorille dans le Parc National de Kahuzi Biega.

Il fait savoir également que la Route Nationale numéro deux (RN2) Bukavu–Goma, le tronçon Minova-Kavumu fait une honte pour la République Démocratique du Congo et la province du Sud-Kivu en particulier.

BIRIMBI pense que l’état actuel des routes nationales au Sud-Kivu risquent de séparer la ville de Bukavu de différents territoires et provinces dans les jours avenirs si aucune attention n’est portée à ces dernières.

« Nous rappelons nos différentes notes de plaidoyer pour demander au gouvernement de Sama Lukonde KENGE à travers les différents partenaires du gouvernement d’asphalter dans un délai raisonnable la RN2 et la RN3 pour non seulement désenclaver le territoire de Kalehe mais aussi lutter contre l’activisme des groupes armés dans ce milieu, protéger les usagers de ces routes en prévenant les accidents de circulation et développer cette entité comme mission régalienne de l’Etat ».

Delphin BIRIMBI estime que la réhabilitation de ces routes pourraient contribuer à la promotion de la maximisation des recettes dans la province ainsi que dans le pays surtout que le territoire de Kalehe est parmi les territoires riches en minerais en République Démocratique du Congo.

De ce fait, Le Cadre de Concertation Territoriale de la Société Civile de Kalehe demande aux autorités tant provinciales que nationales à penser à la réhabilitation des routes nationales numéro deux (RN2) et numéro trois (RN3) pour restaurer la sécurité et promouvoir la mobilisation des recettes dans ce coin de la province du Sud Kivu.

Gisèle Bashwira

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.