Joseph Kabila : « mon sort est réglé par la Constitution »

Joseph Kabila : « mon sort est réglé par la Constitution »

L’un des sujets fars auxquels s’attendaient les congolais lors du discours sur l’état de la nation du président Kabila était son sort après son mandat. Il est vrai, certes, que la date du 19 décembre marquant la fin constitutionnelle de son deuxième et dernier mandat ne sera pas tenue. Rendez-vous donc en avril 2018- sauf si report il y aura bien sur-

Mais que deviendra Joseph Kabila à l’issu de son mandat après avoir passé plus de 15 ans à la tête de l’un des vastes pays de l’Afrique ?

Inscription ISJC

Dans son discours à la nation prononcé ce mardi 15 novembre devant l’Assemblée nationale et le sénat réunis en congrès, le président de la République démocratique du Congo a pour la première fois  brièvement  fait allusion à son avenir politique.

« Quant à tous ceux qui semblent se préoccuper à longueur des journées de mon avenir politique. Je tiens à dire, tout en les remerciant, que la République démocratique du Congo est une démocratie constitutionnelle. Et que toutes les questions pertinentes relatives au sort des institutions et leurs animateurs sont réglées de manière satisfaisante par la Constitution »,  a déclaré le Président congolais.

Depuis 2013, les opposants congolais exigent au président de Kabila de se prononcer clairement sur son avenir à l’échéance de son mandat. Ils le soupçonnent de vouloir modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.