Etat de Siège/ Nord-Kivu : 5 présumés criminels arrêtés dans le territoire de Nyirangongo

La police  de  Nyiragongo  vient de mettre la main  sur 5 présumés criminels  dans la matinée  de ce dimanche 18juillet 2021. Ceci s’est produit dans une opération de bouclage  menée par l’armée-police dans la lutte contre la criminalité dans  le Nyiragongo.

L’administrateur  adjoint policier du territoire de Nyiragongo  qui  nous livre l’information précise que ces 5 présumés  bandits ont été arrêté après une longue opération menée  dans la nuit du samedi à ce dimanche  18juillet . Ces malfrats dont l’âge varie entre 16 et 25ans, sont accusés  de vols  et de tueries dans le Nyiragongo. Ils avaient en leur possession des armes blanches.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

L’incident le plus récent orchestré par ces présumés bandits, est l’agression d’une femme enceinte qui était accompagné par son époux. Ceux-ci ont été sauvé de justesse par les éléments de l’ordre en patrouille, nous a raconté notre source.

Selon le Colonel Malossa Mboma jean-marie, administrateur adjoint, les nouvelles autorités sont déterminées  à  en découdre avec la criminalité  dans ce territoire.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

 ”  cette opération a commencé à 20h pour se terminer vers 9h de ce dimanche à  Ngangi 3. L’administrateur titulaire m’as dépêché sur le lieu pour me rendre compte de la situation et effectivement je me rends compte de la situation. Ils sont auteurs de plusieurs abus. Parmi eux  il y’a  le repli  de la justice.  Nous allons continuer avec le bouclage et les perquisition.  Nos service de sécurité ont fait leur travail, nous devons arriver  à un résultat positif tel que l’a demandé  le chef de l’état pendant cette période de l’état de siège ” précise  le Colonel Malossa.

Ancien  commandant de la police à Nyiragongo, le colonel Malossa Mboma  demande à  la population de  se désolidariser des criminels  en dénonçant  tout cas suspect afin de permettre aux services de sécurité à rétablir la paix dans cette zone.

Elie Rumbo depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.