Sud-Kivu: Les parents d’élèves et acteurs sociaux dans la rue de Bukavu pour exiger la reprise immédiate des cours

Les parents d’élèves ensemble avec les forces vives de la province du Sud-Kivu ont manifesté ce mardi 26 octobre 2021 dans la rue de Bukavu. Ceci pour exiger la reprise immédiate des cours suspendus dans des écoles conventionnées et publiques de la province du Sud-Kivu et de toute la République Démocratique du Congo suite à la grève décrétée par les enseignants qui revendiquent l’amélioration de leurs conditions salariales.

Pour exprimer leur indignation, ces manifestants scandaient des chansons demandant le respect du droit à l’éducation de leurs enfants. Sur leurs calicots à la main, on pouvait lire des messages revendicatifs notamment, « Non à la prime, oui à l’éducation de enfants, Nous demandons la reprise des cours, l’éducation de nos enfants est un droit ».

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Dans leur mémorandum adressé au président de la République, Les parents et acteurs sociaux de la province du Sud-Kivu disent avoir constaté avec regret que leurs enfants sont toujours gardés à la maison malgré l’appel du gouvernement national décrétant officiellement la rentrée scolaire 2021-2022 pour le 04 octobre 2021 passé.

” Nous déplorons la Négligence affiché par le gouvernement congolais à l’égard des revendications des enseignants et qui a ouvert la voie à la grève observée ce dernier temps dans les écoles publiques. Ce qui expose les enfants à l’exploitation sexuelle avec des grossesses et mariages précoces, le banditisme, les vols et violences sexuelles, les boissons fortement alcoolisées, la délinquance juvénile et autres maux. Il n’y a rien de plus précieux pour nous et pour la Nation congolaise que l’avenir de nos enfants lié du reste à leur éducation et à la qualité qu’elle doit incarnée », laissent entendre les parents et acteurs sociaux dans leur mémorandum adressé à Félix Tshisekedi.

Et de poursuivre :

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Il est impérieux que l’Etat congolais concrétise la gratuité et la rentrée scolaire sur toute l’étendue de la République et dans toutes les écoles sans exception conformément à l’article 43 de notre constitution. Il ne devait pas y avoir une éducation pour les écoles privées et les écoles publiques dans un seul pas. Tous les enfants congolais, riches ou pauvres ont droit à l’éducation », ont-ils martelé.

Les parents d’élèves ensemble avec le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu et la Nouvelle Dynamique de la Société Civile du Sud-Kivu exigent la prise en charge par le budget national de la paie « descente » de tous les enseignants Nouvelles Unités (NU) et Non Payés (NP), le respect des accords de Bibwa et la suppression des zones salariales.

Ainsi, ils exigent la reprise immédiate des cours d’ici lundi 01 novembre 2021 sur l’ensemble du territoire national afin de remettre l’enfant congolais en général et Sud-Kivutien en particulier dans ses droits légitimes.

Le gouverneur de province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi qui a receptionné leur mémorendum, a promis aux manifestants de le transmettre urgemment à qui de droit. Ceci avant de les remercier d’avoir manifesté pacifiquement pour renvendiquer une cause noble.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.