Sud-Kivu: les activités socio-économiques paralysées à Kamanyola suite à la grève décrétée par la société civile locale

Les activités socio-économiques sont restées perturbées la matinée de ce lundi 03 juillet 2023 dans le groupement de Kamanyola en territoire de Walungu au Sud-Kivu.

À la base, la grêve décrétée par certaines structures de la société civile, réclamant l’application du décret Nº029/013 du 13 juin 2013. Pour exprimer leur ras-le-bol, ces structures citoyennes ont érigé des barricades ce lundi 03 juillet 2023 à Kamanyola.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Des banderoles, affiches portant mention : « Trop c’est trop, le peuple se libère elle-même, nous voulons voir Kamanyola être réhabilité dans ses droits légaux », sont visibles sur les murs dans presque tous les rails.

Depuis la matinée de ce lundi, aucun engin n’a roulé sur la principale Route Nationale numéro 5. Boutiques, marchés et autres maisons de commerce sont fermés.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Les voyageurs qui quittent Bukavu en partance pour Uvira et vice-versa font des jonctions après au moins 4 kilomètres de marche à pieds car des barricades sont visibles d’ici et là.

Bien que la barricade sur la RN5 ayant lieu ce matin, conformément au message des autorités de la place, réunies en Conseil de sécurité le weekend, « cette manifestation devrait suivre d’autres voies que de barrer la route », a indiqué le Chef du groupement de Kamanyola à la personne de Papy Migabo François, qui, en sa qualité du représentant du Chef de la chefferie a formellement interdit la barricade de la route comme moyen d’expression.

Propos soutenus par la société civile force vive de la place, tel que confirmé par sa présidente Madame Joséphine Mugoto.

Notons que, la nouvelle société civile congolaise noyau de Kamanyola, quant à elle, tient tête haute avec l’appui des jeunes pour ne rien faire que la marche et barricader la route, a dit Bisimwa Birindwa Président de cette structure citoyenne.

 

Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.