Sud-Kivu : l’assemblée provinciale ouvre la session ordinaire de Mars 2023, le vote des édits et le contrôle parlementaire parmi les matières qui seront traitées

Chaque le 30 Mars, en conformité avec l’article premier de la loi numéro 13/008 du 22 janvier modifiant et complétant la loi numéro 08/012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces et l’article 53 du règlement intérieur de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, l’organe délibérant provincial procède à la rentrée parlementaire pour l’une de ses deux sessions ordinaires.

Dans son discours d’ouverture de ladite session ce vendredi 30 Mars à l’hémicycle provincial, Le président ad intérim de l’assemblée provinciale, le Bâtonnier Bisimwa Yabe Ntaintunda a réitéré son souhait d’un climat de paix et de cohésion entre les députés provinciaux pour l’intérêt supérieur de la population qui attend beaucoup de leur unité dans la diversité. Ceci avant d’indiquer que dans le cadre de leurs prérogatives parlementaires, un accent particulier sera mis sur le contrôle parlementaire au cours de cette session.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Bisimwa Yabe Ntaintunda a à cette même occasion invité tous les élus provinciaux à plus de sagacité, de tact, d’enthousiasme et de professionnalisme lors de l’accomplissement des missions assignées à l’assemblée provinciale, notamment à l’occasion de la production législative et de l’exercice du contrôle parlementaire. Ce dernier domaine poursuit-il, doit être exploité à fond, car le sort de la bonne gouvernance en dépend largement.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” (…) Après les trois mois de vacances parlementaires pendant lesquels nous avons eu une session extraordinaire, l’occasion nous est donnée, de rendre tout d’abord grâce à Dieu, le maître de temps et de circonstances pour son accompagnement qui permet de nous revoir aujourd’hui. Je remercie ensuite tous nos invités qui ont donné de leur temps précieux pour rehausser de leur présence, cette cérémonie officielle et solennelle ainsi qu’au reste de la population qui nous suit à travers les médias. Nous sommes particulièrement très reconnaissant et réitérons notre soutien indéfectible à son excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi, Président de la République et chef de l’État, pour sa sagesse, ses multiples efforts dans la recherche de la paix dans notre pays, en général et à l’Est de la RDC en particulier. J’exhorte chacun de nous au travail. C’est ici l’occasion de rappeler à l’exécutif provincial que les honorables députés viennent à peine des vacances parlementaires difficiles, il ne sera pas aisé que cette session se déroule dans les mêmes conditions dues aux arriérés de plusieurs mois de leurs émoluments”, a déclaré Bisimwa Yabe Ntaintunda Norbert dans son allocution d’ouverture de la session ordinaire de Mars 2023.

Sur le plan politique, le président ad intérim de l’assemblée provinciale a laissé entendre que cette session ordinaire s’ouvre dans le contexte de stabilisation de la situation des institutions provinciales socle d’une paix durable, d’une unité eh qui est un déclencheur du développement économique de la province du Sud-Kivu, et par ricochet le développement de toute la nation congolaise.

” (…) Allons-nous rappeler que nous sommes dans un même navire et que notre destinée est commune. Nous devons collaborer étroitement comme des matelots sur un navire pour évité la noyade afin d’arriver à bon port. En effet, pour y arriver nous devons éviter toutes sortes d’antivaleur comme le clientisme, la corruption, le tribalisme, le trafic d’influence, la concussion et le détournement des deniers publics seuls moyens qui permettent de financer les différents projets de développement et le bon fonctionnement des institutions”, a ajouté Bisimwa Yabe Ntaintunda.

Ce dernier dit avoir constaté que le processus électoral en cours au travers l’enrôlement des électeurs dont le délai de prolongation prend fin demain atteint à peine 50 pourcent d’électeurs attendu dans la province du Sud-Kivu, occasion faisant le larron, il lance un appel à une nouvelle prolongation nécessaire pour espérer enrôler le plus grand nombre de la population attendu.

Le président ad intérim de l’organe délibérant du Sud-Kivu, a également souligné que la situation socio-économique de la population ne cesse de se dégrader au jour le jour. Les prix des produits des premières nécessités prennent de l’ascenseur, cela est dû ajoute-t-il, non seulement à la hausse du prix de carburant au niveau international, de l’occupation des terroristes d’une partie du Nord-Kivu qui provoque une hausse généralisée des prix que le marché, mais aussi l’impossibilité des routes qui accentue la pénurie de ces denrées sur le marché.

 

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.