Sud-Kivu : La société civile de Bagira alerte sur le musellement des acteurs sociaux et journalistes

Sud-Kivu : La société civile de Bagira alerte sur le musellement des acteurs sociaux et journalistes

La société civile noyau communal de Bagira dans la ville de Bukavu alerte l’opinion nationale et internationale sur les menaces et arrestations que subissent certains acteurs sociaux, défenseurs des droits humains et journaliste par certains services de sécurité en province du Sud-Kivu dans l’Est de la RDC. Elle l’a fait savoir dans un communiqué parvenu à Jambordc.info ce lundi 28 septembre 2020.

Ce document signé par le président de cette structure citoyenne, Monsieur Gentil Kulimushi, souligne que c’est depuis un temps que certains services de sécurité se livrent aux menaces et arrestations de certains acteurs sociaux, des défenseurs des droits humains et des journalistes dans la ville de Bukavu.

A titre illustratif, il parle par exemple de Monsieur Heri Kalemaza, avocat de son état qui croupis toujours dans la prison centrale de Bukavu, Patrice Lwabaguma et Gédéon Fikiri des acteurs sociaux qui ont passés plus de deux mois au cachot de l’ Agence nationale de renseignements ANR mais aussi du journaliste Justin Murhula qui a été arrêté et amené au parquet de Bukavu et la ressente convocation adressée à la directrice de Iriba FM Prisca Bukaraba par ce même service de renseignement.

Par contre, Gentil kulimushi demande à ces acteurs de braver la peur, à ne pas baisser les bras mais plus tôt de prendre courage car selon lui « avec l’accompagnement de toute la population on peut faire entendre la voix de sans voix ».

Rappelons que dès sa prise des fonctions, le président de la république avait déclaré la fermeture de tous les cachots de l’agence national de renseignements sur toute l’étendue du pays.  

Juvénal-Mutakato.

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.