Sud-Kivu: La NDSCI peint un tableau sombre de la sécurité pour ce mois de novembre

Sud-Kivu: La NDSCI peint un tableau sombre de la sécurité pour ce mois de novembre

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) peint un tableau sombre des cas d’insécurité dans la ville de Bukavu en particulier et dans la province du Sud-Kivu en général du 01 au 29 Novembre 2021. Ces cas sont couchés dans une déclaration que cette structure citoyenne relative à la situation sécuritaire qui prévaut ce dernier temps en province.

Dans cette déclaration rendue public ce lundi 29 Novembre 2021, la NDSCI indique qu’au courant de ce mois de Novembre la province a enregistré plusieurs cas d’assassinats, des corps sans vie ramassés, des attaques ciblées, des biens de valeurs et une somme importante d’argent emportée ainsi que des cas de justice populaire.

Inscription ISJC

Cette structure de défense des droits de l’homme cite à titre illustratif, le cas du 03 novembre 2021 où la ville de Bukavu a été attaquée par des assaillants armés. Une situation qui causé la mort de 3 civils tués, 36 présumés assaillants capturés et plusieurs blessés par balles, le 10 novembre, une femme couturière de son état a été attaquée par des bandits en armes dans la localité de Bashi Eleka en territoire de Fizi, le 17 Novembre 2021 les miliciens Maï-Maï Bilonze Bishambuke ont attaqué un pâturage de la communauté Banyamulenge et ils ont tués 3 militaires et blessé 2 autres.

A ces cas, s’ajoutent, le cas d’un motocycliste blessé par des bandits armés lors d’un pillage à Nyagulube dans le territoire de Mwenga, le 18 novembre 2021 un corps sans vie d’un homme d’environs 30 ans a été ramassé devant le bureau du quartier Cahi dans la commune de Bagira, celui du 21 novembre où cinq chinois ont été enlevés dans le village de Mukera par des assaillants dans une carrière minière d’or dans le territoire de Fizi.

” (…) Le même jour, 4 personnes ont été tuées dont 2 militaires et 2 voleurs à mains armées et une somme de 16 445 dollars a été emportée dans une maison d’achat d’or dans la ville de Kamituga. Un sujet Burundais a été tué à Fizi par les militaires FARDC lorsqu’ils étaient en pleine opération près de Baraka. Un militaire a été assassiné par balle à Katundu à Uvira et 2 armes ont été emportées, le 22 novembre le centre de santé Uzima de la paroisse Saint François Xavier de Kadutu a été attaquée par des bandits en armes, le même jour, un jeune garçon motard de son état âgé de 22 ans a été assassiné à Bugobe dans le territoire de Kabare, le 25 novembre, la Coopec Nyatende a été attaquée par des bandits armés dans le territoire de Kabare, le 26 novembre, un corps sans vie d’un homme a été découvert à Baliga dans le territoire de Shabunda, le 28 novembre 2021, la maison du député Georges Musongela a été attaqué par des bandits armés non autrement identifiés, ainsi que des attaques nocturnes des paisibles citoyens, des cas de kidnapping dans la ville de Bukavu tout comme dans les territoires, des cas d’incendies à répétition et des écroulements des maisons “, Note la NDSCI dans sa déclaration signée par son porte-parole provincial adjoint Wilfried Habamungu.

Face à cette situation, la NDSCI dénonce avec véhémence cette recrudescence de cas d’insécurité qui a repris son empleur dans la province du Sud-Kivu dont la population est victime.

Elle exige aux autorités d’étudier un nouveau plan de sécurisation de la population et ses biens.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.