Sud-Kivu/Insécurité: ” Nous demandons à la population d’avoir la volonté de dénoncer tout mouvement suspect”, Le député Albert Kahasha

Sud-Kivu/Insécurité: ” Nous demandons à la population d’avoir la volonté de dénoncer tout mouvement suspect”, Le député Albert Kahasha

La population du Sud-Kivu et celle du territoire de Walungu en particulier, est appelée à dénoncer tout mouvement suspect afin de mettre fin à l’insécurité qui bat son plein dans cette partie de la province. Cet appel est du président de la commission de défense et sécurité de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Albert Kahasha Murhula au cours d’un entretien avec jambordc.info ce mercredi 06 avril 2022.

Ce dernier sort de son silence après la mort de quatre personnes dans le goupement d’Ikoma en territoire de Walungu. Le député provincial Albert Kahasha condamne la mort d’une femme tuée dans la matinée du lundi par les voleurs mains armées à Ikoma où la population en colère a réussi à lyncher trois voleurs attrapés après ce cas de meurtre.

Inscription ISJC

L’élu de la circonscription électorale de Walungu fait savoir qu’il y a un groupe de plus de Cinquante jeunes qui opère avec les armes dans quatre groupements du territoire de Walungu en particulier et dans la province du sud Kivu en général. Il indique que les malfrats réussissent leurs missions grâce aux recrutements des des éléments des forces étrangères, à l’occurrence du Rwandais et du Burundais qui Selon lui, font souffrir les habitants dans le territoire de Fizi et Uvira.

Le député Kahasha pense que l’implication de la population contribuerait dans la lutte contre l’insécurité à Walungu et sur l’ensemble de la province du Sud-Kivu.

« Nous demandons à la population du Sud-Kivu en général et celle de Walungu en particulier d’avoir cette volonté de dénoncer tout mouvement suspect et de toujours collaborer surtout avec la commission de défense et sécurité de l’Assemblée provinciale du sud Kivu et les forces de l’ordre afin de barrer la route à l’insécurité dans notre province. La population doit arrêter à soutenir les assailants parce qu’une fois attrapée et elle risquera de partager les peines avec ces malfrats », a-t-il laissé entendre.

Et d’ajouter:

« Nous demandons à la population un délai d’un mois de luttte pour que la stabilité revienne encore dans le territoire de Walungu, que toute la population puisse s’impliquer en alertant les services de sécurité pour tout cas suspect jusqu’à ce que tous les malfrats qui sèment la terreur et désolation dans nos différentes entités, subissent la rigueur de la loi. », a rechéri le député Albert Kahasha.

L’élu de Walungu fait svoir que dans les prochains jours, la commision de défense et sécurité de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu va lancer une campagne d’interdiction de vente des boissons fortement alcoolisées sur toute l’étendue de la province, car à l’en croire, la consommation de ces boissons double la vitesse du taux de la criminalité dans la province du sud-Kivu.

En somme, les cas d’insécurité ont repris de l’ampleur dans plusieurs coins et récoins de la province du Sud-Kivu où il ne se passe plus deux jours sans qu’un cas ne soit signalé, notamment des kidnappings, attaques des maisons, assassinats ciblés, pour ne citer que cela.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.