Sud-Kivu : 3100 enfants retirés dans les rangs des groupes armés, dont 251 dans le groupe Wazalendo pour le seul mois de janvier ( PDDRC-S)

Le PDDRC-S indique avoir retiré plus de 3100 enfants depuis le début de l’année 2021 au Sud-Kivu dans les rangs des groupes armés. Chiffres livrés par Liévin Ciruza, directeur de cabinet à la coordination provinciale du PDDRC-S, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’utilisation et le recrutement des enfants dans les forces et groupes armés, célébrée chaque année le 12 février.

Selon lui, ceci a été fait dans le cadre du Programme de désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation (PDDRC-S).

Inscription ISJC

Ce programme s’est fixé comme objectif le retrait complet des enfants des groupes armés d’ici 2024, dans le but d’assurer leur réintégration dans la société et de leur offrir un avenir meilleur.

Les chiffres annoncés, témoignent des progrès réalisés dans la démobilisation des enfants soldats. En seulement un mois :

“251 enfants ont été retirés des rangs des groupes Wazalendo, ce qui démontre une efficacité croissante du programme. Depuis le début de l’année 2021, plus de 3100 enfants ont pu bénéficier de ce programme et retrouver une vie normale,”a-t-il précisé.

Il faut dire que la journée internationale de lutte contre l’utilisation et le recrutement des enfants dans les forces et groupes armés a été célébrée cette année 2024 sous le thème “zéro enfant dans les forces et groupes armés”, mettant donc fin à cette pratique dévastatrice.

Plusieurs acteurs œuvrant dans ce secteur ont pris part à cette conférence débat, dont la société civile, la MONUSCO, l’UNICEF, les FARDC et d’autres services étatiques.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.