Sud-Kivu: 28 cas d’assassinat documentés au cours du mois de mars (SAJECEK)

Au moins 28 personnes ont été tuées, 25 maisons attaquées, 6 cas d’enlèvement et 7 cas de justice populaire ont été répertoriés sur toute l’étendue de la province du Sud-Kivu au cours du mois de mars dernier, fait savoir le bulletin de la Synergie des associations des jeunes pour l’éducation civique, électorale et la promotion des droits de l’homme au Sud-Kivu, (SAJECEK-Forces vives).

Dans ce bulletin publié ce weekend, 8 véhicules ont été braqués par des bandits armés au cours du même mois. Pour les cas de tueries, le territoire d’Uvira est en tête avec 7 cas, suivi de celui de Walungu avec 6 cas, en suite la ville de Bukavu et le territoire de Kalehe avec chacun 3 cas.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

SAJECEK note néanmoins une petite diminution par rapport au mois de Février où 37 personnes ont été tuées par des bandits armés.  Face à cette situation sécuritaire à laquelle la province du Sud-Kivu est confrontée, cette organisation demande aux autorités de s’investir afin de rétablir la sécurité sur l’étendue de la province et permettre ainsi à la population de vaquer librement à ses occupations.

La sentinelle

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.