RDC: “les groupes armés doivent signer leur retrait du sol congolais”, Appel des états-unis

Impliqué dans la déstabilisation de la partie Est de la RDC, le Rwanda est appelé à retirer immédiatement ses soldats de la Force de Défense du Rwanda (FDR) du sol congolais.

Cet appel est lancé par les États-Unis qui invitent le pays de Paul Kagame d’arrêter de soutenir les rebelles du M23 qui massacres la population en RDC

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous réitérons notre appel au Rwanda en vue du retrait immédiat des soldats de la Force de Défense du Rwanda (FDR) du territoire congolais. Nous demandons également au Rwanda de cesser immédiatement d’apporter le soutient aux groupe armés du M23, sanctionné par les Nations unies et les États-Unis, dont le groupe d’experts a constaté qu’il commettait de multiples violations du droit international humanitaire et des droits de la personne, notamment des viols et des exécutions sommaires de civils », Déclarent les USA.

Dans cette même optique, les États Unis d’Amérique dénoncent la collaboration des certaines autorités des Forces Armées de la RDC (FARDC) avec les groupes armés sanctionnés par l’Organisation des Nations unies.

« Nous dénonçons également la collaboration approuvée par les autorités militaires nationales d’éléments des forces armées congolaises (FARDC) avec de multiples groupes armés, en particulier, les FDLR sanctionnées par l’ONU et les États-Unis, et nous réitérons notre appel au gouvernement de la RDC pour qu’il mette immédiatement fin à toute collaboration entre ces éléments », font savoir les USA.

Un appel est également lancé aux groupes armés par le département d’État des États-Unis de cesser les hostilités à l’Est de la RDC.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous appelons tous les groupes armés, y compris le M23, la CODECO, les FDLR, MAPI et d’autres, à cesser les hostilités et à déposer les armes. Nous demandons aux groupes armés étrangers non étatiques de retourner dans leur pays d’origine et aux groupes armés nationaux de se joindre aux consultations entre le gouvernement de la RDC et les groupes armés dans le cadre du processus de Nairobi sous les auspices de la Communauté d’Afrique de l’Est », disent-il.

Notons que malgré plusieurs processus, les groupes armés continuent de ôter la vie des paisibles citoyens à l’Est de la RDC et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, reprennent les affrontements contre les FARDC et les groupes d’autodéfense.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.