RDC : La promotion des droits des femmes et filles au centre d’un tête-à-tête entre Dr Mukwege et le Gestionnaire de JHR en RDC

RDC : La promotion des droits des femmes et filles au centre d’un tête-à-tête entre Dr Mukwege et le Gestionnaire de JHR en RDC

Présenter le programme d’appui aux journalistes sur les questions visant à lutter contre les violations des droits des femmes et jeunes filles en République démocratique du Congo, l’une des questions débattues dans une rencontre entre le Gestionnaire principal de l’organisation Journalists for Human Rights (JHR-RDC) et le Docteur Denis Mukwege, ce mercredi 7 octobre 2020 à Bukavu dans la province du Sud-Kivu. Opportunité pour le Prix Nobel de la Paix 2018 et le Gestionnaire de JHR en RDC, Prince Murhula, de réfléchir sur les actions à mener pour dénoncer les crimes contre l’humanité perpétrés sur les femmes et jeunes filles au pays.

A en croire Prince Murhula, cette visite visait aussi à soutenir le travail abattu par le Prix Nobel de la Paix 2018 dans la défense des droits humains et surtout des femmes.

« Nous sommes venus voir le Docteur Denis Mukwege parce qu’il est le porte étendard de la lutte pour les droits des femmes en RDC. Et nous JHR nous exécutons un programme Canada Monde, la voix des femmes et de la jeune fille en RDC où nous visons à promouvoir les droits de la femme. Nous sommes venus discuter avec le Docteur, recevoir ses orientations et apporter notre soutien à son combat pour la promotion et la lutte contre l’impunité des cas de viol et crimes commis au pays » a dit Prince Murhula à la sortie de cet échange.

De son côté, le Prix Nobel de la Paix 2018, Docteur Denis Mukwege a commencé par remercier JHR pour son implication dans le combat des violations des femmes, ceci avant de formuler quelques recommandations à cette organisation d’appui aux médias.

« J’encourage la formation des journalistes d’investigation pour enquêter les massacres commis dans les coins oubliés et non cités dans le rapport Mapping. Il est temps que les gens prennent conscience qu’il faut agir », a fait savoir le Denis Mukwege.

Ce denier a émis le vœu de voir les journalistes d’enquêter sur les crimes afin de constituer des preuves pour les jugements car selon lui, les acteurs de ces forfaits doivent être jugés en étant vivant.

Pour ce faire, le Gestionnaire de JHR en RDC a rassuré que les recommandations formulées par le Docteur Denis Mukwege à l’endroit de son organisation, seront mises en application, ceci dans le but de contribuer au progrès de la situation des droits humains au pays.

« Nous comptons mener plusieurs actions. Le Docteur Denis Mukwege a dit être disposé à nous accompagner dans les actions que nous allons mener. Nous allons suivre ses recommandations en plus de notre planification en vue d’améliorer le travail et des conditions des droits des femmes et des journalistes en RDC », a martelé Prince Murhula.

Journalists for Human Rights (JHR-RDC) est une organisation de développement des médias. Depuis 2019, elle met en œuvre le programme «Canada world, la voix de la femme et de la jeune fille », qui compte former des journalistes pour qu’ils soient à mesure de reporter sur des questions touchant les droits humains et des femmes en RDC.

Elie Bigaba, JRI

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.