RDC : La NDSCI appelle toutes les structures citoyennes à être réellement une église au milieu du village

Des acteurs et animateurs de la société civile congolaise dans sa pluralité sont appelés à faire preuve de responsabilité et à cesser de ternir l’image de la société civile au nom de leurs ambitions politiques et de recherche de leur positionnement. Appel de la Nouvelle Dynamique de la société civile (NDSCI) dans un communiqué de presse relatif à la situation politique du moment en République Démocratique du Congo et dont une copie a été réservée à jambordc.info.

Dans cette communication signée par son président national Jean Chrysostome Kijana, cette structure citoyenne fait savoir qu’il est libre à tout acteur ou responsable de la société civile de participer à la gestion de la chose publique, mais est-il aussi recommandable, éthique et digne de le faire en se déclarant ouvertement comme membre d’un tel parti ou tel courant politique au lieu de semer de confusion voulant garder les deux casquettes à la fois.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Aller jusqu’à parler de l’Union Sacrée de la société civile est une grave aberration, et la NDSCI invite le président de la République et le futur premier ministre à faire très attention avec ces animateurs de la société civile jouant au caméléon. On ne peut jamais prétendre être membre d’un gouvernement et continuer à se déclarer de la société civile comme qui dirait être juge et partie à la fois », laisse entendre la NDSCI dans ce document de presse.

La NDSCI rappelle que la société civile congolaise est appelé à être réellement cette véritable Eglise au milieu du village et de jouer pleinement son rôle de “Vigile” des acquis de la jeune démocratie quoi qu’encore balbutiante.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Elle déplore et fustige avec force toutes les violations des lois, y compris des dispositions de la constitution de la République pour des fins qu’elle qualifie de partisanes. D’où son appel à l’ensemble du peuple congolais à demeurer vigilant et debout et prêts à défendre de manière non violente et dans le respect des lois du pays ces petits acquis de la démocratie gagnés au prix des sacrifices suprêmes.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.