RDC-Nouveau gouvernement : Félix Tshisekedi appelé par la NDSCI à se désolidariser des anciennes figures

En République Démocratique du Congo, la majorité des députés nationaux a adhéré à l’Union Sacrée de la Nation, ceci après le travail abattu par l’informateur Bahati Lukwebo. Opportunité pour la Nouvelle Dynamique de la société civile (NDSCI) de noter la fin de la mission de l’informateur et saluer le travail qu’il a abbatu. Elle pense aussi que consécutivement aux résultats de la mission de ce dernier, l’heure est à la nomination d’un premier ministre qui aura par la suite à constituer son gouvernement. Cette structure citoyenne l’a dit dans un communiqué de presse relatif à la situation politique du moment au pays que jambordc.info a exploité ce lundi 01 février 2021.

Dans ce document de presse, la NDSCI invite le président de la République à procéder dans un très bref délai à la nomination du premier ministre qui selon elle, doit être un homme ou une femme aux mains propres, un rassembleur, patriote et animé du réel désir de servir le Congo et non un mercenaire qui viendrait que pour s’enrichir davantage et continuer ainsi à sacrifier le petit peuple congolais dont la misère a atteint son paroxysme.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« (…) Il en est de même pour les autres membres de ce futur gouvernement. La NDSCI réitère son vibrant appel au président de la République de faire réellement preuve de son souci de changer les choses en dénichant au sein des formations politiques de sa nouvelle majorité dite de l’Union Sacrée, des hommes et des femmes nouveaux capables de booster le développement de la RDC », peut-on lire dans ce communiqué de presse de cette structure citoyenne signé par son président national Jean Chrysostome Kijana.

Ce dernier estime que la population congolaise est fatiguée d’entendre et de voir les mêmes noms et visages défiler au fur des temps en ne changeant que de vareuse.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ceci avant d’encourager ardemment le chef de l’Etat à faire recours à des jeunes compétents qui sont très nombreux dans les différentes formations politiques de son Union Sacrée.

La NDSCI pense que ramener les mêmes personnes qu’elle qualifie des vieux loups serait décevant pour l’ensemble de la population congolaise et très dangereux pour le chef de l’Etat lui-même. Elle dit prendre acte de la déchéance par une majorité écrasante des députés nationaux, du gouvernement du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilukamba.

Pour rappel, le premier ministre et son gouvernement ont été destitués par 367 parlementaires sur 377 présents lors de la séance plénière de vote de la motion de censure contre ce dernier.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.