Présidentielle en RDC: l’UE décide de réduire le nombre de ses observateurs

Les délégués de la mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE) rencontreront les autorités congolaises, en début de semaine, pour définir les modalités pratiques d’un dispositif réduit. Depuis le 29 novembre, l’UE a annulé sa mission initiale comptant environ 80 observateurs, optant désormais pour moins de dix experts installés exclusivement à Kinshasa.

La mission sera dorénavant composée d’un groupe d’experts, mais qui ne sera pas déployée à travers tout le pays. Sa présence sera uniquement maintenue à Kinshasa, limitant ainsi son champ d’observation. En conséquence, elle ne pourra pas formuler d’avis sur ce qu’elle n’aura pas eu l’opportunité de constater directement.

Inscription ISJC

Un aspect important pour la mission était d’examiner les procédures du vote semi-électronique et du vote physique, en cas de différence du nombre de suffrages exprimés.

La mission ne pourra pas non plus vérifier les difficultés liées à la mauvaise impression des cartes d’électeurs qui s’effacent et encore moins les mesures de correction mises en place par la CENI pour régler ce problème.

En conséquence, la mission se retrouve contrainte au silence. Son rapport final ne sera pas publié pour le grand public et sera exclusivement destiné à l’Union européenne.

Si approuvé par Kinshasa, ce nouveau format sera composé de huit experts centraux dont un analyste politique, un expert juridique, un expert en élections et un analyste en technologie électorale, rapporte la RFI.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.