Nord-Kivu: L’hôtel de la ville de Beni est envahi par des écoliers qui réclament l’arrivée du Chef de l’Etat pour restaurer la paix dans leur milieu.

Ils sont plusieurs, tous vêtus de leurs uniformes d’écoles (bleu, blanc), à dire non à l’insécurité grandissante à Beni-Butembo. Certains d’entre eux, sont munis des matelas et des quelques vivres. Ils disent être prêts à passer des nuits à la mairie jusqu’à l’arrivée de Félix Tshisekedi. Ces élèves ont exprimé leur ral bol à travers un sit in organisé à beni ce jeudi 22 Avril 2021.

Ils sont munis des calicots et banderoles sur lesquels on peut lire « Non à la guerre, oui à l’éducation », « la paix ou rien. C’est assez ! Mr le président, venez répondre à notre inquiétude ».

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous voulons la présence du chef de l’État à Beni pour répondre aux différentes questions des enfants. Nous lui avons donné trois jours et il n’a pas voulu répondre favorablement à notre appel, voilà pourquoi nous jugeons mieux de faire un sit-in ici à la mairie jusqu’à son arrivée », s’est exprimé Nickson Muhindo, représentant des élèves de la ville de Beni.

Ces élèves disent en avoir marre avec l’interruption des cours suites aux manifestations populaires demandant la sécurité des personnes et de leur bien. Ils indiquent également que dans les tueries qui se font à Beni, ils ont déjà perdus plusieurs de leurs collègues de classe. Ils demandent l’implication personnelle du Chef de l’Etat afin que leurs parents, amis, familiers et camarades de classe vivent en toute quiétude.

Retenez que c’est la deuxième manifestation posée par ces jeunes écoliers. La première est déroulé le lundi 19 Avril et ces élèves ont déposé un mémorandum au maire de la ville dans lequel ils invitaient le Chef de l’Etat à venir à Beni dans les 72 heures et dénonçaient  aussi la suspension des cours depuis deux semaines, à cause des manifestations populaires.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.