Nord Kivu/Attaques du M23 : Les FARDC parlent d’une probable implication d’une armée étrangère dans ces attaques (Communiqué)

Nord Kivu/Attaques du M23 : Les FARDC parlent d’une probable implication d’une armée étrangère dans ces attaques (Communiqué)

Dans un communiqué rendu public ce Mercredi 25 Mai, l’armée indique qu’après les attaques de Rutshuru, les positions des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont de nouveau été attaquées lundi par les rebelles du M23 à Kibumba, à 20 kilomètres à l’Est de la ville de Goma, au Nord-Kivu.

Le Général Sylvain Ekenge, Porte-parole du Gouverneur du Nord-Kivu, affirme que les forces loyalistes ont repoussé l’ennemi, même si les combats se sont poursuivis jusqu’aux petites heures du matin du mercredi 25 Mai 2022.

Inscription ISJC

L’armée fait savoir que dans sa débandade, l’ennemi a abandonné des armes et effets militaires, qui ne sont utilisées ni par les FARDC, ni par le M23. Ce qui laisse un doute sur une probable implication d’une armée étrangère dans ces attaques.

« L’ennemi a abandonné des armes et des effets militaires récupérés par les FARDC. Il s’agit notamment d’un mortier de 60 mm, d’une arme AK81, de 8 roquettes antitank, d’une chaine de munitions de PKM, d’une paire de tenue militaire, d’un casque et de deux gourdes militaires non utilisés ni par les FARDC, ni par les terroristes M23,», Lit-on dans ce communiqué de l’armée congolaise.

Cette dernière indique que le matin de ce mercredi 25 Mai, les positions de FARDC de Kibumba et de Jomba ont été une fois de plus attaquées par les M23.

Les forces loyaliste disent être déterminées à ne laisser aucun centimètre du territoire national à qui que ce soit se comportent de manière professionnelle sur le terrain aussi bien à Jomba qu’à Kibumba.

De son côté le député nationale élu de la ville de Goma Hubert Furuguta demande au président du sénat et Celui de l’Assemblée nationale à focaliser leur attention sur la sécurité dans l’Est du pays.

” Nous demandons au bureau du sénat et de l’assemblée nationale d’arrêter leurs divergences inutiles, il ya d’autres urgences dans la République notamment la sécurité dans l’Est du pays, ma province du Nord Kivu est menacée maintenant, il ya des rebelles qui sont en train de descendre dans ma ville d’origine alors ils doivent arrêter leurs théâtres et s’occuper des urgences de la RDC car le président de la République à promis de s’en occuper et ils doivent l’aider” déclaré Hubert Furuguta.

L’élu de Goma demande également au bureau du sénat et celui de l’Assemblée nationale d’autoriser les sénateurs et députés nationaux du Kivu d’effectuer une descente à Goma afin de poser certaines questions aux rebelles et savoir réellement ce qu’ils veulent pour que la paix revienne à l’Est de la RDC.

” Je suis venu demandé aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat qu’on autorisent aux sénateurs et aux députés nationaux du Kivu de sortir et partir à Goma pour poser des questions à tous ces rebelles afin de savoir ce qu’ils veulent par ce que nous voulons exiger au gouvernement congolais de nous dire clairement quels sont les accords qu’on a toujours signé depuis les années 2000, 2005 et 2008 mais aucun résultat de ces accords ne visible car les mêmes rébellions continuent à l’Est du pays. Trop c’est trop, nous allons lutter jusqu’à découvrir la vérité cachée sur l’insécurité à l’Est de la RDC car nos électeurs souffrent de ces atrocités orchestrées par les rebelles” conclue le député nationale Hubert Furuguta.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.