Nord-Kivu : certaines écoles primaires publiques sont en grève depuis la rentrée scolaire à Goma

Les enseignants des écoles primaires publiques de Goma dans le Nord-Kivu ont durci mercredi 13 septembre leur mouvement de grève décrété depuis le 4 septembre. Ces enseignants dénoncent des  “promesses non-tenues depuis que la gratuité a été proclamée par le Chef de l’Etat”.

A en croire le porte-parole des enseignants de la ville de Goma, les enseignants de cette ville traversent un moment difficile liés aux mauvaises conditions dans lesquelles ils vivent depuis un certain moment.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

«Ladite grève est déclenchée à la suite de mauvaises conditions dans lesquelles vit l’enseignant de la ville de Goma et de la province du Nord-Kivu, » a expliqué la porte-parole de ces enseignants, Sophie Valinandi.

Pendant ce temps, cette grève de certaines écoles est dénoncée par la Force syndicale nationale des enseignants du Nord-Kivu (FOSYNAT).

« Lorsque toute l’étendue du pays fonctionne et quelques cinq écoles ne veulent pas travailler. Nous demandons aux autorités de remplacer ces enseignants et de mettre ceux-là qui sont capables de travailler dans les conditions actuelles, en attendant que le Gouvernement puisse ajuster le salaire des enseignants et non les parents », a réagi au micro de la Okapi, Innocent Bahala Shamavu de la FOSYNAT.

De son côté, Guel Mamlaka, président du parlement des jeunes du Nord-Kivu, demande aux enseignants des écoles primaires de suspendre leur mouvement de grève pour ne pas pénaliser les écoliers :

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Les enseignants ne doivent pas abandonner les enfants à leur triste sort.  Les enfants n’y sont pour rien. Voilà pourquoi, nous demandons que cette grève soit suspendue et que les enfants commencent directement cette année scolaire 2023 2024, ».

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.