Monusco : les Congolais doivent être protégés de toute psychose au 19 décembre

Monusco : les Congolais doivent être protégés de toute psychose au 19 décembre

Dans une conférence de presse tenue à Kinshasa ce mercredi 14 décembre 2016 au quartier général de la Monusco, José Maria Aranaz, Directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a rassuré que la Monusco est prête à dénoncer les auteurs des violences en marge de la date du 19 décembre 2016.

«Nous avons renforcé notre présence surtout à Kinshasa, à Goma et à Lubumbashi. On a rappelé aux agents étatiques d’avoir une bonne conduite par rapport aux manifestations de la population. Et nous sommes prêts à documenter la violence de quelque côté que ce soit », a insisté José Maria Aranaz.

Inscription ISJC

Cette conférence de presse a été tenue pour informer toute la population congolaise que des dispositions sont en train d’être prise pour décourager toute tentative de violences qui surgirait à la date du 19 décembre qui marque la fin du deuxième et dernier mandat du président Kabila.

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.