Me Aline Biruru à la Première Dame : « Nous somme prêtes à accompagner la première dame de la RDC dans sa lutte si elle promet de promouvoir la femme congolaise… »

La journée internationale de la femme est une opportunité mettant en avant la lutte pour les droits des femmes, notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes. A cette occasion plusieurs organisations des femmes ce sont mises dans la rue pour manifester leurs joies et solliciter la mise en application des actions qui garantissent  les droits des femmes. Prenant part à cette activité, le MRS a profité de lancer un message vibrant à toutes les femmes de la République et particulière la première dame.

Dans le souci de promouvoir la femme dans tous les domaines, le Mouvement pour le Renouveau Social (MRS en sigle) se dit être heureux de célébrer cette journée spéciale où la femme a eu une considération importante dans la société. Le MRS jette alors un appel à toute la république démocratique du Congo, spécialement à la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi pour la considération de la femme.

«Nous somme prêtes à  accompagner la première dame dans sa lutte si elle promet de promouvoir la femme congolaise dans tous les domaines. De favoriser l’accès à l’emploi à la femme. Qu’elle ne soit pas exploitée sexuellement par ces patrons une fois embauchée… » A dit Maitre Aline Biruru Bintu, présidente du MRS

A notre d’ajouter que dans cette nouvelle République où le peuple espère à un changement positif, les femmes ne doivent plus avoir peur de dénoncer le mal pour que ceux qui violentent leurs droits soient condamné. Les autorités doivent appliquer la loi en faveur de la femme si une fois ses droit sont bafoues.

« Nous femmes, nous devons dénoncer tout haut les malfaiteurs quelque soient leurs rangs sociaux. Les autorités doivent encourager la femme en sanctionnant tous ceux qui continueront à violenter le droit de la femme en les faisant payer des taxes illégaux, ceux qui continuent à chosifier la femme, à prendre la femme comme une domestique, qui ne veulent pas que la femme travaille malgré son niveau d’étude qui la permet d’exercer une fonction quelconque, ceux qui continueront à refuser d’envoyer les filles à l’école dans cette nouvelle république où nous espérons à la gratuité de l’école primaire. Très grave encore, ceux-là qui déshabillent la femme et la tabassent à cause de son accoutrement… », a insisté Me Aline Biruru Bintu.

Ce mouvement rappelle au président de la république la promesse qu’il a faite à la femme lors de son discours d’investiture. Pour lui, il est temps de mettre en œuvre tout ce qu’il a prononcé en faveur de la femme.

«  Le président de la république a promis de mettre un accent particulier à l’égard de la femme. Aujourd’hui, nous voir heureuse comme ça, il doit se rappeler de cette promesse qui nous rassure un avenir meilleur… », a conclu la présidente, avec un sourire sur ses lèvres.

Rappelons que cette journée  internationale de la femme a une grande signification dans la revendication de l’Egalite  femme homme. Les femmes exhortent le pays à accélérer la cadence dans l’instauration de l’égalité de sexe. A mettre la main sur ceux qui continuent à violenté la femme.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench