L’accord cadre d’Addis-Abeba sur la paix et la sécurité au centre d’une réunion de la CIRGL

Afin d’élaborer un document de plaidoyer à présenter au comité d’appui technique, ainsi qu’au sommet des chefs d’État de la CIRGL qui se tiendra au mois d’octobre à Kinshasa, c’est l’objet d’une réunion régionale de haut niveau qui se tient du 8 au 9 septembre 2019 à Nairobi, sous linvitation de Huang Xiu, l’envoyé spécial du SG des Nations unies dans les pays des grands lacs.

Selon Patient Bashombe, Président du bureau de coordination de la société civile du Sud Kivu ; qui participe à ces assises, le focus est donné à l’accord cadre d’Addis-Abeba sur la paix et la sécurité et de la coopération pour la RFC et la Region ainsi qu’au pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans la région de grands lacs.

« Pour le premier jour, nous avons eu à passer en revue la situation sécuritaire dans la région de grands lacs, particulièrement à l’Est de la RDC avec un focus sur les groupes armés tout en formulant des propositions stratégiques et opérationnelles pour mettre fin aux groupes armés à l’Est de la RDC, la problématique des réfugiés et la participation de la femme », explique-t-il.

Pour lui, la société civile des pays de la CIRGL doit jouer un rôle important pour faire pression en vue de l’exécution des engagements contenus dans ces instruments précités.

« Nous plaidons en faveur de la population de la RDC particulièrement de l’Est qui a longtemps subi une insécurité grandissante avec des violences de tout genre. Partout où on parlera de la paix, la société civile doit être présente pour le bien-être de la population », ajoute notre source.

« Nous avons démontré combien les populations de l’Est de la RDC ont développé une résilience de telle sorte qu’elle ne désire que la Paix. L’activisme des groupes armés nous préjudicie énormément et ne fait que nous faire reculer », a-t-il renchérit.

Cette réunion se tient par l’Union Africaine, la SADEC, la CIRGL et les forces de jeunes, des femmes, des parlementaires et la société civile des pays de la CIRGL spécifiquement les représentants des femmes. Elle se tient à Nairobi au Kenya, et se clôture ce lundi 09 septembre 2019.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.