« Je n’irai que pour aller puiser de l’eau potable pour ma famille, le Sud-Kivu », promet (Mushi Bonané, candidat gouverneur)

« Je n’irai que pour aller puiser de l’eau potable pour ma famille, le Sud-Kivu », promet (Mushi Bonané, candidat gouverneur)

Pour expliquer sa volonté à travailler pour le seul bien de sa chère province, le candidat gouverneur Sylvanus Mushi Bonané a promis de collaborer avec le gouvernement et les députés provinciaux pour mobiliser les recettes dans l’objectif de relever les défis auxquels fait face le Sud Kivu.

Sylvanus se veut le candidat de sauvetage. Il en appelle à la conscience des élus du peuple pour se rappeler de la misère dans laquelle certains « mauvais gestionnaires » n’ont pas eu pitié à l’y enfoncer.

Inscription ISJC

« Nous pensons que lorsque les députés se retrouveront chacun devant l’urne, il doit se souvenir de la souffrance de la province, pour nous permettre d’activer sa capacité opérationnelle de rendre l’espoir dans les âmes déçus par les mauvaises gestions de la province qui ont comme corollaires de maintenir la population sous le joug de la souffrance qui ne dit pas son nom. Que les députés s’offrent pour la première fois un gouverneur de leur émanation, un gouverneur que pourraient choisir ceux-là qui les ont délégué, sinon ils vont cracher sur l’assiste de ceux –là  qui les ont propulsés jusqu’à ce niveau », a-t-il souligné.

Il rappelle que la gestion doit être confiée à des candidats ayant de l’expérience  et non à ceux-là qui vont y aller par essaies et erreurs. Il ajoute que les femmes seront aussi dans sa pensée une fois élu, mais celles capables d’œuvrer pour l’intérêt commun.

« Il faut éviter de prendre ceux –là qui viennent apprendre, ceux qui n’ont jamais gérés la moindre boutique et il veut qu’on lui confie la gestion de la province. Quant aux femmes, elles pourront compter sur moi, mais on la prendra parce que compétente », a-t-il soutenu.

Les défis à relever

Ce candidat à la tête de la province pointe  des défis sécuritaires, socio-économiques, et environnementaux. Il affirme qu’il maitrise mieux les contextes sécuritaires du Sud-Kivu et pense qu’il saura éradiquer les problèmes d’insécurité qui gangrènent la province afin de lui permettre de propulseur son développement.

Sylvanus  Mushi s’engage à redorer le blason terni des  stades notamment celui  de la concorde de Kadutu et  à construire 3 stades omnisports pour  une belle image du sport en province. Il pense   que c’est un des moyens pour engendrer les recettes

« À Kinshasa on sait que je ne suis pas l’individus à qui l’on demande d’aller puiser de l’eau, même de l’eau trouble et la ramener pour la consommations dans la famille. Moi je dis « non » je n’irais que pour aller puiser de l’eau potable pour ma famille. Nous allons méthodiquement et légalement élargir le stade de la concorde. Si je passe gouverneur, comptez 700 jours et vous allez avoir ce stade moderne ».

Président de l’équipe sportive Etoile du Kivu, Mushi Bonané promet d’indemniser les habitants des périphéries dudit stade, dès lors qu’il passera à l’acte en qualité de gouverneur.

 « Nous allons demander à nos familles qui habitent la périphérie du stade de nous laisser les espaces, nous allons les indemniser 3 fois plus que la valeur de leurs parcelles. Nous allons construite un stade omnisport à Panzi. Nous allons accompagner les équipes étoiles du Kivu, OC Bukavu Dawa, et OC Muungano à avoir leurs stades privés dans la périphérie de la ville de Bukavu. Nous allons créer un 3e  stade à Bagira, soit à Nyakavogo ou avec les négociations avec les prêtres qui gèrent le collège Kitumaini et pour chaque territoire, nous allons mettre un stade moderne », a-t-il promis dans son programme d’action.

Mushi Bonane, docteur en droit est marié et père d’une famille. En 2006, il fut élu avec pompe comme  député national de la ville de Bukavu. Plus tard, nommé ministre national à la recherche scientifique dans le Gouvernement Gizenga. Il fut le patron de l’Omni Sport Club Bukavu Dawa pendant plus d’une décennie  et actuellement, il chapeaute  l’équipe de l’OC Etoile du Kivu jadis appelé Umoja.

Blaise Balezi

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.