FESTIRAS à Bukavu : l’hymne de la fraternité régionale sera exposé (Yves Polepole)

FESTIRAS à Bukavu : l’hymne de la fraternité régionale sera exposé (Yves Polepole)

Les artistes participants au festival du Rap et Slam (FESTIRAS) organisé à Bukavu, sont appelés à promouvoir la paix et la cohésion dans la région de Grands-Lacs à travers leurs productions. Appel de l’ONG la Benevolencia au cours d’une manifestation à l’Espace culturel Kwetu Art de Bagira, (ECKA) ce jeudi 21 juillet.

Dans un entretien avec la presse sur place, le coordonnateur de l’organisation la Benevoncia au Nord-Kivu, Yves Polepole a montré que sa structure est là pour accompagner les artistes. Pour lui, l’art devrait construire des ponts, et non des murs entre les différents peuples de la région.

Inscription ISJC

« Nous sommes une organisation qui œuvre dans la cohésion sociale et le vivre ensemble. Nous avons vu qu’au-delà d’autres outils, l’art peut-être un canal pour véhiculer ces messages là et construire des ponts et non de murs, consolider la paix dans la région de grands-lacs où se vit depuis de décennies des conflits, » a-t-il dit.

Yves Polepole a ajouté qu’au cours de cette activité, ils vont également exposer l’hymne de la fraternité régionale.

Pour sa part, le directeur du centre culturel Ndaro Thomas Lusango a précisé que chaque artiste peut avoir un slogan ou un mot de cohésion à placer avant de faire un spectacle dans le grands-lacs.

« Nous avons parlé de la contribution de l’artiste dans la cohésion sociale et de la paix. Nous avons dit aux artistes qu’ils ne sont pas obligés de créer de chansons sur thème mais que chacun d’eux peut avoir un slogan ou un mot de cohésion à placer avant de faire un spectacle dans la région des grands-lacs, où nous voyons de divisions éthiques, tribales et de messages de haine, » a-t-il expliqué.

Sans l’artiste estime-t-il, on ne peut pas cultiver la paix, la cohabitation, car il est proche du peuple.

Il faut dire qu’avant cette étape de Bagira, une caravane motorisée a été organisée dans la ville de Bukavu, où l’artiste tanzanien Stamina faisait partie. Cette caravane s’est clôturée à l’institut de Bagira dans la salle ECKA.
Signalons que la suite des activités prévoit pour ce vendredi 22 juillet, l’arrivée dans la ville vers 18 heures de l’artiste congolais Youssoupha, qui se produira au côté d’autres artistes, notamment locaux et étrangers au Collège Alfajiri ce samedi 23 et dimanche 24 juillet.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.