Election du Gouverneur : « Nous avons besoin d’un gouverneur qui connait la réalité et les problèmes du Sud-Kivu », Douce Namwezi

Le Sud-Kivu fait face aux multiples défis qui ralentissent son développement et qui affectent la population. A l’occasion du nouveau souffle de l’alternance à la tête du pays, et vu l’élection du gouverneur et du vice-gouverneur prévue en mars 2019, Douce Namwezi, Journaliste et Directrice de Uwezo Afrika Initiative (www.uwezoafrika.org), une structure de la société civile ; pense que l’heure est venue pour les députés à élire un gouverneur qui incarne la responsabilité, et qui maitrise les problèmes de la province, ceci dans le but de  participer au démarrage économique et social de la province.

«Nous avons besoin d’un gouverneur qui connait la réalité de la province et les problèmes du Sud-Kivu. (…) qui vit avec la population qui n’a pas d’eau, de l’électricité, des routes, etc. Il doit être suffisamment fort pour contrecarrer les injonctions soit de la capitale et des partis politiques, et qui peut être à mesure de pouvoir jouer de son poids pour faire décoller la province », fait savoir Douce Namwezi.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour la consœur, après un défilé des gouverneurs observé à la tête de la province, c’est le moment ou jamais d’avoir un gouverneur stable et dont les moyens de sa politique pourront aider à développer la province tout en étant ouvert à toutes les propositions et critiques négatifs à son égard.

«On besoin d’un gouverneur qui pourra lire un article et se regarder dans le miroir et changer, et non celui qui pourra museler tous ceux qui seront contre sa façon de faire. Il doit avoir le souci des problèmes de la population et y apporter une réponse qui ne sera pas démagogique ni politique», exhorte-t-elle.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour le genre, la Directrice de Uwezo Afrika Initiative, souligne que loin de connaitre les besoins de la population en général, la province a besoin d’un gouverneur qui pourra prendre en compte les besoins des femmes et des jeunes filles pour une société inclusive, en les plaçant dans le prochain gouvernement pour participer au changement de la donne.

Vu la confiance donnée aux nouveaux élus de la province, lors des élections provinciales passées, Douce Namwezi appelle alors aux électeurs députés à faire face au monnayage et aux injonctions d’ici et là lors des élections en faisant un choix judicieux et démocratique,  ceci pour sauver la province qui souffre de plusieurs défis.

Elie Bigaba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.