Edito: Élections2018 J-95

Les élections générales auront lieu le 23 décembre 2018. Mais rares sont ceux qui croient en la possibilité de la tenue des scrutins crédibles, démocratiques et transparents en Rdc.

Les tenants de cette thèse mettent en avant plan la machine à voter, le bourrage du fichier électoral, la non inclusivité des scrutins…qu’ils qualifient d’obstacles majeurs pour les élections apaisées.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Mais la Ceni croit dur comme fer a l’organisation effective de la présidentielle combinées aux législatives en décembre 2018.

Elle a réceptionné ce mardi 18 septembre à Kinshasa le premier lot d’isoloirs en provenance de la Chine. Ces isoloirs  sont censés assurer le secret de vote.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Officiellement nous sommes venus réceptionner plus de 10 containers de l’un des matériels de la quincaillerie électorale à savoir les isoloirs, parce qu’on a tant parlé des isoloirs pour le secret de vote, de telle manière que nous sommes en train d’attendre plus de 320 containers qui vont renfermer les isoloirs, des urnes, l’encre indélébile et toute la bureautique qui entoure la procédure des élections », a détaillé Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI.

D’autres lots composés essentiellement des machines  à voter sont attendus dans les prochains jours, en vue d’intensifier la sensibilisation des électeurs. Selon M. Kalamba, la CENI devra recevoir plus de 80 000 machines à voter et autant d’isoloirs et autres matériels électoraux.

« Plus ou moins 106 000 machines à voter sont attendues dans les différents ports, à Matadi, à Dar-es-Salam et à Mombasa selon les axes. Nous avons découpé le pays en trois zones : zone ouest, zone sud-est, centre, Est-nord, de telle sorte que nous puissions avoir le nécessaire avant le 23 décembre. Etant donné que nous avons plus de 80 mille bureaux de vote, vous comprenez que nous devons avoir plus de 80 000 isoloirs, plus de 80 000 urnes, plus de 80 000 machines à voter, bureautique, parce que chaque bureau doit être doté du même matériel de vote », détaille Jean-Pierre Kalamba.

La publication ce mercredi 19 septembre des listes définitives des candidats à la présidentielle et aux législatives nationales, est une preuve pour la Ceni que rien n’arrêtera ce processus.

Quant à l’opposition ? Elle n’a qu’à bien se tenir. Sinon, elle va rater le coche de la quatrième République.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.