Choléra à Kabare : plus de 93 personnes atteintes dont 4 cas de décès (Dr Claude Bahizire, DPS)

La maladie du choléra est signalée dans la zone de santé de Kabare en province du Sud Kivu. Selon le Docteur Claude Bahizire, Chargé des communications à la Direction provinciale de la santé (DPS), l’aire de santé de Mbiza dans le groupement de Kagabi est la plus touchée et a déjà connu 4 cas de décès.

Docteur Claude Bahizire ajoute qu’au-delà de ces cas de décès, plus de 93 personnes ont été atteintes par le choléra au cours de la période allant du 16 au 24 janvier 2019.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

«… dans l’aire de santé de Mbiza, c’est là où nous avons constaté qu’il y a avait beaucoup de cas, nous avons été surpris parce qu’il y eu même des décès…», précise-t-il.

Notre source explique à radio Okapi que cette maladie s’est vite propagée par le non-respect des règles d’hygiènes et l’inattention des personnes qui ont constaté le premier cas.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Cela a commencé par un cas de diarrhée qu’on a amené dans une structure pirate. C’est là que la structure a trouvé qu’elle n’était pas à mesure de prendre en charge correctement ce cas de diarrhée. Au lieu de l’amener dans une grande structure, ils ont préféré l’amener chez un tradi-praticien croyant que c’était du poison. Et c’est là qu’est parti le premier cas qui a contaminé plusieurs personnes et malheureusement la population n’avait pas tenu compte de l’ « enterrement sécurisé » et presqu’une grande partie des gens qui étaient dans les séances funéraires ont été touchés », conclu-t-il.

Le chargé de communication à la DPS rassure que la situation s’est stabilisée sur après avoir dépêché une équipe des médecins sur le lieu pour des interventions. Au-delà de cette mesure, il signale que les points de chloration d’eau sont en train d’être installés dans plusieurs coins pour lutter contre cette maladie.

Théophile Ombeni

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.