Bukavu : Une dizaine des journalistes outillés sur la Justice transitionnelle par Impunity Watch

Partager les connaissances sur les notions de base de la Justice Transitionnelle avec les acteurs des médias, discuter sur comment les journalistes et d’autres acteurs des médias peuvent contribuer positivement et efficacement au processus de Justice transitionnelle et la lutte contre l’impunité en République Démocratiques du Congo. Tels sont les objectifs poursuivis dans un atelier de deux jours soit du mercredi 09 au jeudi 10 décembre 2020 organisé par Impunity Watch en collaboration avec la Coalition Congolaise pour la Justice Transitionnelle et le Réseau des Associations Congolaises des Jeunes (RACOJ) à l’intention des professionnels des médias de la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Pour Gentil Kasongo de l’Impunity Watch, il était question de partage des connaissances avec des professionnels des médias sur les notions de base de la Justice Transitionnelle et de lutte contre l’impunité en RDC. Ceci pour qu’ils parviennent contribuer positivement dans cette lutte commune d’instauration de la Justice Transitionnelle en RDC.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce dernier a fait savoir qu’il s’agissait également d’édifier les acteurs des médias sur les quatre piliers de cette Justice Transitionnelle, en occurrence, le droit de savoir la vérité, droit à la Justice et poursuite pénale, à la Réparation ainsi que le droit aux garanties de non-répétition afin que ces derniers puissent être capables de sensibiliser la population à travers leurs activités quotidiennes tout en mettant au centre les victimes des atrocités.

De son coté, le coordonnateur national de CCJT Raphaël Wakenge a souligné que cet atelier est intervenu afin de rendre opérationnel l’agenda de plaidoyer de la société civile pour le renforcement de la Justice Transitionnelle en RDC, d’où selon lui l’opportunité d’outiller les professionnels des médias dans la coalition et de réfléchir ensemble sur les mécanismes de cette dernière.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Nous avons estimé bon et utile d’outiller les journalistes sur les notions de la J.T pour qu’ensemble avec eux, on puisse définir des actions à mener pour permettre la mise en application des différents mécanismes de cette justice, à savoir qu’est ce qu’il faut faire des auteurs des atrocités commis dans le passé, comment on peut réparer les dommages des victimes. Nous avons estimé à organiser ces assises pour que des journalistes formés puissent devenir une force en matière de JT pour apporter leur contribution dans cette lutte commune”, a expliqué Raphael Wakenge.

Il sied de noter qu’à l’issue de cet atelier de deux jours qui s’est tenu dans la salle des réunions du Dépôt Central Médico-Pharmaceutiques (DCMP/8ème Cepac) située dans le quartier Ndendere en commune d’Ibanda à Bukavu, Une synergie des journalistes pour la Justice Transitionnelle a été mise en place pour la même cause.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.