Bukavu : Spoliation des cimetières de Ruzizi, la Société Civile plaide pour l’implication du Procureur général près la Cour d’appel

Les acteurs de la société civile de Bukavu dénoncent le non respect par le gouvernement provincial du délai accordé pour la démolition des maisons érigées anarchiquement aux cimetières de la Ruziz6. Ces derniers appellent l’autorité provinciale à agir le plus tôt possible. Ils l’ont dit ce jeudi 30 juillet 2020 au terme d’une assemblée générale tenue au bureau de coordination de la Société Civile du Sud-Kivu pour l’évaluation de cette situation.

Pour le président intérimaire du bureau de la Société Civile de Bukavu, Jackson Kalimba, il est inconcevable de voir que le delai prévu pour passer à la démolition des maisons construites aux cimetières de Ruzizi soit expiré sans que les autorités provinciales ne fassent absolument rien jusqu’aujourd’hui.

Ce dernier plaide pour l’implication du procureur général près la Cour d’appel de Bukavu et que justice soit faite afin que les auteurs de la spoliation de ces cimetières répondent de leurs actes devant la loi.

Notre source indique que si rien n’est fait, les acteurs de la société civile de Bukavu vont mener des actions de grande envergure, notamment descendre dans la rue pour demander la démission de l’autorité provinciale car selon elle, il est temps de donner la place à l’action et mettre fin aux théories et spéculations.

Rappelons que le gouvernement provincial du Sud-Kivu devrait procéder à l’opération de la démolition des maisons érigées anarchiquement aux cimetières de la Rizizi en date du 19 juillet dernier,mais recalée pour une date ultérieure suite à un problème logistique.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.