Sud-Kivu : AFEM appelle les médias à promouvoir le leadership féminin pour la paix et la sécurité

L’association des femmes des médias (AFEM) appelle les médias à s’impliquer de plus en plus dans les questions de violences basées sur le genre. Ceci suite au cas de violence et viol qui ne cesse d’être signalé dans tous les coins de la province du Sud-Kivu. Elle l’a fait savoir lors d’une conférence de presse tenue ce 30 juillet 2020 à son bureau dans la ville de Bukavu.

A en croire Madame Kady Azuba, présidente du conseil d’administration d’AFEM, la paix et la sécurité des femmes constituent un thème transversal dans la prévention, la promotion et la défense de droits humains.

D’où son appel aux médias à conjuguer des efforts communs de plaidoyer pour dénoncer les violences sexuelles basées sur le genre.

Notre source souligne qu’il est nécessaire que les medias donnent plus de parole aux femmes pour faire attendre leurs voix, interpeler, alerter et faire pression sur les politiques ceci pour le respect et l’application des droits des femmes.

Informons que cette conférence de presse est intervenue après que AFEM ait enregistré 386 cas de pratiques néfastes contre les femmes et filles au sein de leurs communautés, dont 219 à Mwenga, 102 cas à Luvungi et 65 cas dans les trois communes de la ville de Bukavu.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.