Bukavu : La communauté Saint’Egidio réunit les leaders des confessions religieuses en dialogue autour des questions de paix

Bukavu : La communauté Saint’Egidio réunit les leaders des confessions religieuses en dialogue autour des questions de paix

Plusieurs représentants des confessions religieuses viennent de participer samedi 5 Novembre 2022 au dialogue inter-religieux organisé par la communauté Saint’Egidio dans la ville de Bukavu.

Cette rencontre qui est à sa 36 ème édition depuis son lancement par le Pape Jean Paul II en 1986 vise à faire participer les chefs religieux dans le processus de paix dans toutes les régions du monde. Ceci, dans l’objectif de redonner le sourire aux personnes qui attendent désespérément la paix de la part des gouvernements.

Inscription ISJC

Pour cette édition 2022, cette communauté a réfléchit ensemble avec les panélistes représentants leurs confessions religieuses dont les communautés des églises Fois Bahayi, Kimbanguiste, Islamique, catholique autres sur le thème principal « Le cri de la paix ».

De ce fait, les leaders religieux ont été appelés à contribuer pour la paix dans la région des Grands-Lacs et à travers le monde en sensibilisant leurs fidèles à cultiver la paix selon les enseignements de Dieu.

« La communauté Saint’Egidio depuis sa naissance à Rome a toujours un intérêt qu’elle donne aux questions de paix. Aujourd’hui encore on a tenu ce dialogue pour appeler les chefs des confessions religieuses à porter leur contribution dans la recherche de la paix », a déclaré Patrick Musimwa Ciza, membre de ce regroupement.

A l’issue de ces assises, les participants se sont engagés à continuer à sensibiliser leurs fidèles pour qu’ils soient des vrais acteurs de paix.

“Pour répondre au cri de la paix il faut d’abord que nous travaillions pour rétablir la paix au sein de nos confessions religieuses parce que nous ne pouvons pas faire la paix à l’extérieur pendant que ça ne marche pas à l’interne. Il faudra qu’on mène des sensibilisations selon nos moyens à nos fidèles qui sont eux-mêmes des dirigeants, des tireurs des ficelles, rebelles, et donc si nous le faisons de la sorte on peut parvenir à la paix”, confie Mwinyi Abel Serges, représentant de la communauté Islamique.

« La paix est au cœur des religions, la paix est possible par la sensibilité aux douleurs des autres » c’est sous ces slogans que tous ces leaders ont allumé les bougies comme signe de l’unité et de la paix, malgré leurs divergences de croyance religieuse.

 

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.