Bukavu : Constructions anarchiques à Ibanda, le bourgmestre Ntayitunda déplore l’inaction des habitants

Au lendemain des catastrophes naturelles enregistrées dans certains quartiers de la commune d’Ibanda à Bukavu dans la province du Sud-Kivu, le bourgmestre de cette commune Evariste Manegabe Ntayitunda invite les habitants de sa juridiction au respect des règles urbanistiques. Il les appelle aussi à éviter les constructions anarchiques qui ne cessent de se reproduire à chaque tombée de la pluie. Il a lancé cet appel au cours d’une interview exclusive accordée à jambordc.info ce vendredi 30 octobre dernier.

A l’en croire, la solution à l’heure actuelle est de quitter ces sites impropres à la construction et déplacer dans un autre endroit sans ultimatum des familles qui sont en danger car selon lui la vie humaine est sacrée et mérite une protection.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« ll y a déjà plusieurs années que je suis en train de crier plus haut pour exhorter à nos frères et sœurs qui ont érigé leurs maisons dans des sites impropres de pouvoir déguerpir de leur propre volonté car nous ne voulons plus continuer d’enregistrer quotidiennement les morts dans notre entité. Je demande à toute la population de la commune d’Ibanda qui construit jusqu’aujourd’hui anarchiquement de déplacer en urgence des familles avant que le pire n’arrive », a déclaré Evariste Ntayitunda.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

À cette même occasion, ce dernier demande à tous ses administrés qui ne veulent pas dépêcher leurs familles se prévalant détenteurs des documents légaux délivrés par le service de l’Etat, de s’épargner en premier lieu du danger qui peut surgir avant de continuer avec d’autres revendications.

« Les habitants qui disent qu’ils possèdent des titres de propriété et d’autres documents délivrés par l’Etat congolais, s’il en est ainsi, les détenteurs de ces titres doivent se déplacer d’abord ailleurs, ces titres vont rester valable et ils pourront être dédommagés par l’Etat parce qu’ils ont leurs titres légaux au lieu de sacrifier leurs familles car c’est inconcevable de les entendre dire qu’ils n’ont pas où aller », a martelé le bourgmestre d’Ibanda.

Il sied de rappeler que deux personnes sont mortes dans un éboulement survenu ce mardi 27 octobre 2020 sur les avenues Mama Yemo à Bizimana et Kaziba dans le quartier Panzi en commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Moise Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.