Bukavu : ces revendications de la LUCHA adressées à la société de télécommunication Airtel

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) a manifesté ce vendredi 17 Avril à Bukavu pour protester contre la surfacturation et la mauvaise qualité des services de la société de télécommunication Airtel-RDC.

Les militants de ce mouvement citoyen accusent Airtel de n’avoir pas amélioré ses services jusque-là et ce, malgré leurs interpellations portant sur la surfacturation des tarifs Internet, appels et SMS, le double paiement lors d’une transaction financière par AirtelMoney, la mauvaise qualité de la connexion Internet et la coupure intempestive de son signal.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce mouvement citoyen déplore de voir que cette maison de télécommunication a coupé sans aucune information le système de réactivation des forfaits pendant que cette dernière n’offre plus des avantages à ses abonnés contrairement à d’autres réseaux.

Ce mouvement de sit-in a été tenu devant le bureau de Airtel Bukavu situé sur le boulevard patrice Emery Lumumba en diagonal de la mairie de Bukavu où, ces militants ont exposé des calicots et banderoles portant des messages hostiles à Airtel.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Votre service n’a jamais été satisfaisant en République démocratique du Congo. Vous faites semblant parfois de répondre aux revendications de la population puis vous revenez sur votre mode opératoire. Depuis quelques mois, nous observons que c’est impossible des renouveler les forfaits sur votre réseau et cela constitue une perte pour nous les abonnés. On se demande si nous sommes vos clients ou votre vache laitière. Nous exigeons la stabilité de votre réseau qui nous a déjà causé beaucoup de préjudices,”a dit Peter Akonkwa, militant de la LUCHA.

Leur lettre d’indignation a été réceptionnée par Nalukoma Didier, l’un des responsables de Airtel à Bukavu. Il a promis de revenir vers les membres de la LUCHA dans un bref délai pour une suite à leurs revendications.

Joseph Rold

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.