Bukavu: Carence des latrines publiques, les artères principales transformées en toilettes par certaines personnes

Bukavu: Carence des latrines publiques, les artères principales transformées en toilettes par certaines personnes

Plusieurs maladies des mains sales sont enregistrées au Sud-Kivu et dans la ville de Bukavu en particulier suite a l’absence des latrines publiques. Une situation qui favorise l’insalubrité du fait que les gens parviennent même à se débarrasser en cas de besoin sur les artères principales de la ville dont plusieurs tronçon sont envahis par les odeurs nauséabondes.

Selon un constat fait lors d’une descente sur terrain par un reporter de Jambordc.info, ce mardi 12 avril 2022,  presque sur tous les coins de la rue que regorgent la commune d’Ibanda, les odeurs nauséabondes des urines et matières fécales se font sentir et attirent des nuées des mouches et les piétons se bouchent les narines sur leur passage.

Inscription ISJC

Sur les escaliers des avenues et d’autres coins stratégiques on observe les comportements d’incivisme de certains conducteurs des motos, voitures taxi, les cambistes changeurs des monnaies, les mamans vendeuses qui rôdent leurs marchandises et bien d’autres usagers, s’éclipsent en catimini pour decharger leurs urines dans ces endroits non appropriés et cela par manque des latrines publiques .

Le président de la société civile noyau communal d’Ibanda David Ciruru, a son tour regrette de voir qu’une grande ville comme Bukavu peut avoir une carence en grande échelle des latrines publiques pourtant des taxes sont perçues par les communes. Il déplore le fait que dans chacune de ces communes il n’y a pas des latrines publiques.

” Les visiteurs arrivent dans la ville de Bukavu en provenance d’autres endroits voir mêmes dans certains pays, traversent un calvaire pour trouver l’endroit où ils peuvent se débarrasser et d’autres par manque des choix ils se déchargent n’importe où pour vue de satisfaire leurs besoins, acte qui fait la honte de la ville de Bukavu . Cependant je demande l’implication de la mairie de Bukavu et les trois Burgmestres à se réunir comme un seul homme afin de mettre les moyens en jeux pour la construction des latrines publiques dans le souci de redonner la bonne image de la ville de Bukavu mais aussi, aider l’Etat à maximiser des recettes à travers cette lutte contre l’insalubrité qui a pris un espace plus volumineux dans ces milieux urbains “, Renchérit David Chikuru.

Il sied de noter qu’à part quelques latrines publiques érigées dans certains marchés de la ville, notamment le marché de Kadutu, Beach Muhanzi, feu rouge et Nyawera, plusieurs places publiques souffrent du manque de ces installations sanitaires pourtant d’intérêt général.

Déo Kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.