Assassinat du Dr Gildo : la MUHA hausse le ton

Assassinat du Dr Gildo : la MUHA hausse le ton

La mutualité des Bahavu (MUHA) et tous les ressortissants du territoire de Kalehe résidents à Bukavu condamnent l’acte ignoble d’assassinat du Dr Gildoris Magadju intervenu le 13 avril dernier à Uvira.

Dans une déclaration signée ce 17 avril, la MUHA estime que cet acte est fondé sur le clivage  géographique et tribal et croit qu’au lieu de compter sur les origines des personnes, il importe plutôt de compter sur leurs apports dans la société en ce 21e siècle.

« Les Bahavu et tous les ressortissants de Kalehe demandent aux communautés d’Uvira de transcender la xénophobie ainsi que l’extrémisme tribal et géographique qui génèrent des nuisances fatales aux ressortissants d’autres communautés. Au 21e siècle, les origines des personnes ne comptent pas mais plutôt leurs apports dans la Société », soulève Vital Banywesize, vice-président de la Mutualité des Bahavu.

Ils demandent à l’Etat congolais de diligenter une enquête et punir sévèrement les auteurs de cette fusillade.

« L’Etat, à travers ses services de sécurité est appelé à jouer son rôle régalien et diligenter une enquête aussi sérieuse qui soit en se saisissant de tous les auteurs de la fusillade pour que pareille barbarie, qui n’est pas la première dans cette contrée, ne soit plus répétée », ajoute-t-il

Dr Byamungu Magadju Gildoris fut médecin directeur de l’hôpital de Kasenga en territoire d’Uvira. Il a été assassiné dans la soirée de ce jeudi 13 avril 2017 à son domicile, par des hommes armés non autrement identifiées.

Jean-Marie Mulume

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.