Corneille Nangaa : « Nous continuons avec l’enrôlement, nous faisons face aux défis qui sont les nôtres »

Corneille Nangaa : « Nous continuons avec l’enrôlement, nous faisons face aux défis qui sont les nôtres »

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, a déclaré ce lundi 17 avril que son institution travaille dans l’optique d’organiser les élections cette année comme prévu dans l’accord du 31 décembre, malgré les défis auxquels elle fait face.

Il rassure que la CENI continue ses activités malgré des multiples défis auxquels cet organe est confronté et rassure qu’à la fin de l’opération de révision du fichier électoral, suivront les activités liées au scrutin.

«Du côté de la CENI, nous avons, sans désemparer, poursuivi l’opération. Nous continuons avec l’enrôlement, nous faisons face aux défis qui sont les nôtres. Nous terminons l’enrôlement et une fois que nous aurons fini, nous passerons aux activités liées au scrutin », a-t-il annoncé.

Nangaa, souligne les défis sécuritaires auxquels son institution est confrontée en appelle à la volonté des politiciens pour décanter cette situation qui risquerait d’empêcher le bon déroulement des opérations électorales dans certaines provinces de la RDCongo.

« Irons-nous aux élections en laissant d’autres provinces sans enrôlement ? Ce sont là les questions que les politiciens eux-mêmes vont devoir répondre. Les défis sécuritaires sont là. Est-ce qu’il y aura les élections en 2017 ? Oui. La CENI travaille dans cette optique-là », a-t-il rassuré.

Quant à l’accord de la Saint Sylvestre, Nangaa déplore le retard  que connait sa mise en œuvre suite à la volonté politique des acteurs congolais.

 «Les politiciens veulent les élections en même temps ils ne savent pas mettre en œuvre l’accord du 31 décembre. Sa mise en œuvre était censée commencer le 1er janvier 2017. Jusqu’aujourd’hui le CNSA [Conseil national de suivi de l’accord] n’est pas installé, c’est maintenant qu’on vient d’avoir un gouvernement. Tout ça  ce sont des questions qui concernent la politique », a-t-il souligné.

La CENI avait promis de boucler les opérations dans une durée de 17 mois et tenir informé la population congolaise quant au calendrier et autres activités relatives pour conduire le peuple aux élections en décembre prochain.

Jean-Marie Mulume

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.