Bukavu : La route cimetières Ruzizi 1 barricadée par des habitants pour exiger sa réhabilitation

La situation est tendue sur la route qui mène vers les cimetières de Ruzizi 1 dans le quartier Nyalukemba en commune d’Ibanda à Bukavu. A la base, des habitants de l’avenue Camp Saïo et quartier Latin érigent des barricades sur cette route depuis la matinée de ce jeudi 11 février 2021. Ceci pour exiger la réhabilitation urgente de cette route d’intérêt général qui est dans une état de délabrement très avancé.

A en croire le président de la société civile du milieu Obedi Manvu Elie qui nous livre cette information, ces habitants ensemble avec les acteurs de la société civile tiennent cette action citoyenne pour demander aux autorités provinciales ayant la réhabilitation des routes dans leurs attributions, de procéder dans une urgence extrême à la réhabilitation de cette route qui selon eux fait déjà la honte.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Cette route est vraiment d’intérêt général car elle est la seule qui mène vers un seul cimetière opérationnel qui reste dans la ville de Bukavu et les morts ne méritent pas ce que nous voyons. C’est pourquoi nous société civile sous Noyau de Nyalukemba ensemble avec les habitants nous barricadons cette route pour exiger sa réhabilitation aux autorités ayant cette question dans leurs charges », explique t-il.

Ce dernier regrette de constater que cette situation de dégradation de la route fait déjà trois ans sans qu’on observe même le remblage du sol pour faciliter la circulation aux personnes en partance des cimetières pour enterrer les leurs.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source indique que la société civile sous noyau de Nyalukemba va poursuivre avec des actions citoyennes de grande envergure jusqu’à ce que leur revendication trouve satisfaction.

En rappel, cette structure citoyenne avait accordé aux autorités provinciales et urbaines, une durée d’une semaine pour reprendre les travaux de réhabilitation de cette route. Un délai déjà expiré. D’où la tenue des actions citoyennes pour exiger la même cause.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.