Bukavu : La Société civile de Kadutu exige l’arrestation de Ndege et ses complices

La circulation libre du présumé chef des bandits armés Riziki Kabungulu connu sous le nom de « Ndege ou Avion » et ses acolytes ainsi que la reprise des activités ignobles dans la ville de Bukavu est une préoccupation majeure de plusieurs habitants de la ville. Installé au quartier Cimpunda dans la commune de Kadutu, Avion détient une maison de tolérance où se commettent des actes dégradants tels la prostitution, la consommation des drogues de toute sorte et leurs conséquences sur le quotidien de la population.

Se confiant au journal JAMBORDC.INFO, le Président de la société civile communale de Kadutu se dit étonné de la reprise des activités et de la circulation libre du sieur Ndege qui a été arrêté et incarcéré depuis mars 2017 pour association des malfaiteurs et d’autres infractions, à l’issue d’un bouclage organisé par le conseil de sécurité de la commune.

« La maison d’Avion avait été fermée sur décision du conseil de sécurité communale. C’était suite aux abus qui lui étaient reprochés parmi lesquels des malfrats qui s’y cachaient, des biens qu’on volait ici et là retrouvés dans cette maison. Lui-même avait été arrêté par le parquet et mis en prison (…) Nous  avons constaté avec regret que la maison continue à fonctionner et lui-même en liberté », déplore le Président de la société civile noyau de Kadutu, Hyppocrate Marume.

D’après les témoins, l’incendie qui a brulé plus de 60 maisons sur les avenues Elila et Kakoba au quartier Cimpunda, mardi 05 juin courant, serait parti de la maison d’Avion. Selon Marume, la justice devrait remettre la main sur cet homme pour qu’il soit traduit devant les instances compétentes et jugé avec tous ses compagnons pour leurs crimes.

« (…) et c’est de là qu’est parti  le feu, parce qu’il y avait des personnes non autrement identifiées entrain de fumer des Chamvres comme d’habitude ; voilà la raison de notre alerte. La justice doit les arrêter et interdire de nouveau le fonctionnement de cette maison », exhorte le président de cette structure citoyenne.

A noter que plusieurs biens volés dans la ville de Bukavu par des bandits qui opèrent dans plusieurs coins de la ville sont toujours stockés dans ladite maison. Pour preuve, beaucoup de matériels y avaient été retrouvés stockés et sous contrôle d’un groupes des jeunes bandits lors d’un bouclage organisé à Cimpunda par le conseil de sécurité de la commune de Kadutu. En date du 16 mars 2017, ce groupe d’assaillants avait été montré au public et conduit au parquet par la Police du Sud-Kivu.

Actuellement, « ils seraient de retour et leur habitation réouverte avec tous les corolaires sur la vie des paisibles citoyens ».

Ishara Masirika et Gisèle Banywesize

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench