Walungu : L’Asbl INAM sensibilise sur l’acceptation des personnes vivant avec handicap à Ciherano

Walungu : L’Asbl INAM sensibilise sur l’acceptation des personnes vivant avec handicap à Ciherano

L’asbl Initiative pour l’avenir meilleur (INAM), une organisation locale qui milite pour les droits des personnes vivant avec handicap au Sud-Kivu, a effectué une mission de sensibilisation de la population sur l’acceptation des personnes vivant avec handicap à Ciherano, dans le territoire de Walungu.

Selon le coordonnateur de cette Asbl, Blaise Bulonza, il s’agissait d’amener la communauté à considérer la personne vivant avec handicap comme toute autre personne dans la société.

Inscription ISJC

« C’était pour nous une occasion d’aller compatir avec les personnes vivant avec handicap dans cette contrée, mais aussi sensibiliser l’entourage sur l’acceptation des personnes en situation d’handicap car beaucoup n’ont pas la chance d’être acceptées par la communauté (…) », a-t-il renseigné.

Il souligne que cette catégorie de personnes sont butées à plusieurs difficultés qui les poussent jusqu’à mener une vie de solitude.

« Ciherano, c’est un milieu où les personnes vivants avec handicap sont l’objet de moquerie et de discrimination. Si dans la ville de Bukavu, bon nombre des gens sont incapables de comprendre les limites de cette catégorie de personnes, à fortiori Ciherano qui est un milieu reculé de la ville. On retrouve les mêmes difficultés liées à déplacement, beaucoup sont isolés parce que la mentalité de la population locale n’a pas encore compris que la personne vivant avec handicap est aussi une personne à part entière », a-t-il fustigé.

Blaise Bulonza se dit satisfait de constater qu’à Ciherano, certaines personnes vivant avec handicap développement des stratégies de survie pour lutter contre la mendicité.

« Ce qui nous a beaucoup tiqué est que certains sont très courageux qui croient encore à l’avenir. Ils s’engagent à lutter contre la mendicité, à lutter pour leur autonomisation et c’est quelque chose que j’ai beaucoup appréciée. Malheureusement, ils n’ont pas de partenaires financiers pour leur permettre d’aller de l’avant et cela nous regrettons », a-t-il souligné.

A cette même occasion, l’INAM a profité pour renouveler l’adhésion de ses membres à la mutuelle de santé, payer les frais scolaires pour certains enfants mais aussi remettre quelques vivres et non-vivres aux membres.

Le coordonnateur rassure que son organisation est à pied d’œuvre pour relever les défis auxquels font face leurs membres dans la province du Sud-Kivu.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.