Insécurité : Une femme assassinée au moyen d’une corde à Idjwi

Insécurité : Une femme assassinée au moyen d’une corde à Idjwi

Une femme du nom de Kamurho Fariji Bujiriri a été retrouvée morte ce jeudi 6 juillet dans le village de Kashihe en groupement Mpene, chefferie Ntambuka en territoire d’Idjwi.

Les sources sur place renseignent que la victime serait étranglée au moyen d’une corde appelée « Kabanga » dans la nuit du mercredi  5 juillet dernier.

Inscription ISJC

« C’est un berger qui allait paitre ses vaches tôt le matin qui a rencontré le corps sans vue de madame Kamurho Fariji, gisant par terre et est parti alerter la population. Arrivées sur place, les autorités ont effectué des enquêtes et l’on a remarqué des traces d’une corde au cou. C’est un étranglement. L’on a constaté aussi une blessure à coup de couteau dans sa joue », a confirmé Baderhabusha Zaza, un confrère d’Idjwi, interrogé par jambordc.info

Notre source rassure que les circonstances de cette mort restent indescriptibles.

« Sa famille nous a dit qu’elle ne souffrait d’aucune maladie quand elle allait se coucher. Serait-elle sortie d’elle-même et a rencontré ses bourreaux qui l’ont tuée pour l’amener à cet endroit ? Nous ne comprenons pas comment elle serait retrouvée morte au bord de la route loin de chez-elle », a-t-il dit.

La Société civile et les défenseurs des droits de l’homme demandent aux agents de l’ordre de renforcer la sécurité en organisant les patrouilles dans cette partie du territoire et dénicher les assaillants.

Fariji Bujiriri, ancienne épouse d’un policier, laisse 6 orphelins.

Evariste Murhula

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.